1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : comment les Ehpad se préparent-ils à la vaccination ?
2 min de lecture

Coronavirus : comment les Ehpad se préparent-ils à la vaccination ?

La campagne de vaccination pourrait démarrer mi-janvier, le temps de recueillir le consentement des pensionnaires ou de leurs proches.

Un Ehpad à Paris, le 6 mai 2020, pendant l'épidémie de coronavirus. (illustration)
Un Ehpad à Paris, le 6 mai 2020, pendant l'épidémie de coronavirus. (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Coronavirus : les Ehpad se préparent à la vaccination
01:40
Sophie Joussellin - édité par Victor Goury-Laffont

La France attend le feu vert des autorités pour démarrer sa campagne de vaccination. L'agence européenne des médicaments doit rendre un avis sur le vaccin Pfizer/BioNTech d'ici la fin du mois de décembre. Les personnes âgées, les plus vulnérables, seront prioritaires, et les Ehpad commencent à s'organiser.

Une organisation militaire qui va se mettre en place. Le vaccin de Pfizer et BioNTech sera d'abord conservé à -80 degrés Celsius dans des centres de stockages, puis les établissements recevront les doses décongelées.

Il leur reviendra ensuite de les garder au frais, mais, ne pouvant pas les maintenir à -80 degrés Celsius, les Ehpad disposeront de cinq jours seulement pour injecter les doses.

Le Synerpa, syndicat qui regroupe les Ehpad privés, pense que les vaccinations devraient commencer à la mi-janvier pour permettre aux établissements de recueillir le consentement des pensionnaires. Dans certains cas, comme lorsque la personne est sénile ou souffre de la maladie d'Alzheimer, cet accord doit être donné par la famille.

À lire aussi

Le syndicat souhaite d'ailleurs qu'un document officiel soit mis à disposition. Le résident devra aussi passer une consultation médicale avant de se faire vacciner.

Une incertitude autour des fêtes de fin d'année

Une autre question reste en suspens : la possibilité pour les pensionnaires de sortir lors des fêtes de fin d'année. C'est ce que souhaite le Synerpa, qui reste dans l'attente d'un protocole des autorités sanitaires.

De son côté, il propose que le résident soit testé quelques jours avant son départ, puis de nouveau à son retour, avant d'être confiné une semaine dans sa chambre. Les sorties de Noël pourraient cependant être remises en cause par la situation sanitaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/