1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : Emmanuel Macron a-t-il surestimé le pouvoir de la technologie ?
2 min de lecture

Coronavirus : Emmanuel Macron a-t-il surestimé le pouvoir de la technologie ?

ÉDITO - Durant cette épidémie, Emmanuel Macron a estimé que la technologie, alliée au soutien de l'économie, suffirait pour nous sortir de la crise sanitaire, alors que ce sont les méthodes archaïques qui semblent être les plus bénéfiques.

Emmanuel Macron, le 1er décembre 2020
Emmanuel Macron, le 1er décembre 2020
Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Coronavirus : Emmanuel Macron a-t-il surestimé le pouvoir de la technologie ?
03:07
Coronavirus : Emmanuel Macron a-t-il surestimé le pouvoir de la technologie ?
03:15
Marie-Bénédicte Allaire - édité par Quentin Marchal

En ce lundi 21 décembre, Emmanuel Macron fête ses 43 ans et le plus jeune président que nous ayons connu sous la Ve République a fait de la modernité sa marque de fabrique. Quand il a été élu, le chef de l'État se targuait d'ailleurs d'incarner un nouveau monde et pourtant, la crise sanitaire est une preuve de plus qu'Emmanuel Macron a voulu faire trop vite table rase du passé.

En effet, cette épidémie nous projette à la fois dans le futur et dans le passé, comme l'a affirmé l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, dans une interview au Journal du dimanche. En décryptant, à une vitesse record, l'identité génétique du virus, mais aussi en élaborant des vaccins en moins d'un an, les scientifiques ont fait faire des pas de géant à la génétique et la médecine, là où il aurait fallu, en temps normal, des mois voir des années.

Durant cette épidémie, Emmanuel Macron a estimé que la technologie, alliée au soutien de l'économie, suffirait pour nous sortir de la crise sanitaire et pourtant, ce n'est pas la cas. Le président de la République a mis du temps à comprendre qu'à court terme, même si cette période nous paraît très longue, ce sont les méthodes archaïques, les gestes barrières, qui nous rendent le plus grand service.

Le progrès n'a pas éradiquer le virus

En fermant leurs frontières au Royaume-Uni pour endiguer l'épidémie, les pays européens appliquent les mêmes méthodes que nos ancêtres du XVIe siècle pour lutter contre la peste. À cette époque, une quarantaine avait été appliquée pour les passagers des bateaux les théâtres avaient été fermés à Londres pour éviter la contagion. Étonnant miroir de ce que nous vivons actuellement, alors qu'Emmanuel Macron était récemment prêt à rouvrir les lieux de culture avant que Jean Castex ne le convainc d'attendre.

À écouter aussi

Si la Covid-19 et la peste sont deux maladies différentes, et que cette dernière a été éradiquée, nos responsables politiques, Emmanuel Macron le premier, ont souvent tendance à oublier que le progrès n'est pas une fin en soi. Le plus jeune président de la Ve République, qui voulait faire bouger des Français arc-boutés sur les acquis du passé, voit son nouveau monde ressembler beaucoup à l’ancien depuis le début de la crise sanitaire.

Les raisons d'espérer qu'Emmanuel Macron nous promettait cet été se font attendre et, cruauté du sort, à quelques jours de Noël, le chef de l'État se retrouve isolé à la résidence de la Lanterne pour fêter son anniversaire sans que l’application Stop Covid ne puisse lui épargner cette épreuve. Il devra sans doute être plus prudent à l’avenir.

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/