2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus en France : 28 départements en zone rouge, ça change quoi ?

ÉCLAIRAGE - Sept nouveaux départements ont été placés en zone rouge en raison du regain de l'épidémie de coronavirus. Cette mesure donne davantage de libertés aux préfets pour faire face à la crise sanitaire.

Un homme fait un test PCR de détection du coronavirus à Laval, en Mayenne, le 17 juillet 2020 (illustration)
Un homme fait un test PCR de détection du coronavirus à Laval, en Mayenne, le 17 juillet 2020 (illustration) Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Dimanche 6 septembre, un décret paru dans le Journal Officiel place 7 nouveaux départements en zone rouge. Cela signifie que la circulation du coronavirus est active et que les indicateurs sanitaires liés à l'épidémie de coronavirus se dégradent. Au total, ce sont 28 départements qui sont ainsi classés

La Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Côte-d'Or, le Nord, le Bas-Rhin, la Seine-Maritime et la Réunion sont désormais concernés par ce niveau maximal d'alerte. Ils rejoignent l'ensemble des départements d'Île-de-France, la Sarthe, le Loiret, le Rhône, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Hérault, le Gard, le Vaucluse, le Var, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Martinique et la Guadeloupe. 

Si cette annonce ne change rien pour les habitants de ces départements dans l'immédiat, les préfets ont pouvoir désormais d'appliquer davantage de restrictions pour faire face au regain de l'épidémie de Covid-19. De fait, le décret du 10 juillet 2020 qui définie les conditions de la sortie de l'état d'urgence sanitaire prévue par la loi du 9 juillet 2020, laisse une marge de manœuvre supplémentaire aux départements lorsque les indicateurs sanitaires se dégradent. 

De nouvelles restrictions départementales

Quelles sont les nouvelles restrictions qui peuvent être imposées ? Les préfets peuvent "interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l'accès aux moyens de transport collectif et les conditions de leur usage et, pour les seuls transports aériens et maritimes, interdire ou restreindre les déplacements de personnes et la circulation des moyens de transport, sous réserve des déplacements strictement indispensables aux besoins familiaux, professionnels et de santé."

D'autres mesures sont possibles comme "la fermeture provisoire d'une ou de plusieurs catégories d'établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunions (...) lorsqu'ils accueillent des activités qui, par leur nature même, ne permettent pas de garantir la mise en œuvre des mesures de nature à prévenir les risques de propagation du virus ou lorsqu'ils se situent dans certaines parties du territoire dans lesquelles est constatée une circulation active du virus."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants