1 min de lecture Coronavirus

Fin de l'état d'urgence : ce qui pourrait changer le 10 juillet

ÉCLAIRAGE - Mis en place fin mars pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, l'état d'urgence sanitaire ne sera pas prolongé au-delà du 10 juillet.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Fin de l'état d'urgence : ce qui pourrait changer le 10 juillet Crédit Image : Philippe LOPEZ / POOL / AFP | Crédit Média : William Galibert | Durée : | Date : La page de l'émission
William Galibert édité par Marie-Pierre Haddad

L'état d'urgence sanitaire ne sera pas prolongé au-delà du 10 juillet. Le texte a été examiné en Conseil des ministres, ce mercredi 10 juin. L'exécutif n'ose le dire que du bout des lèvres, mais la situation s'améliore. Le déconfinement se passe "plutôt bien" et l'évolution de l'épidémie est "favorable", résume un conseiller. 

Pour autant, faut-il relâcher la bride ? Faut-il autoriser les salles des restaurants à rouvrir en Île-de-France ? Faut-il desserrer les règles d'accueil des enfants à l'école ? Tout cela est encore en discussion et le sera notamment à nouveau vendredi 12 juin, à l'occasion du Conseil de défense à l'Élysée

Mais avant que ces choix ne soient tranchés, il y a cette décision symbolique de ne pas prolonger l'état d'urgence sanitaire au-delà du 10 juillet. Une manière de dire par les textes, que la situation va revenir progressivement à la normale. 

Vers le maintien du port du masque dans les transports ?

Y-aura-t-il encore des restrictions possibles ? Après le 10 juillet, la France ne sera plus dans l'état d'urgence, mais restera dans l'exceptionnel. Le Premier ministre pourra maintenir l'obligation du port du masque dans les transports, par exemple. Il pourra aussi recourir à la quarantaine ou à l'isolement

À lire aussi
Des diamants faits divers
Coronavirus : le masque le plus cher au monde vaut 1,5 million de dollars

Mais la possibilité de reconfiner tous les Français est exclue. Il pourra toujours interdire les rassemblements et définir des jauges d'accueil du public pour les rassemblements, les salles de concert, de spectacle ou encore les stades. À l'issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a précisé que deux conseils de défense "spécifiquement consacrés à la question sanitaire" se tiendraient vendredi et la semaine prochaine, qui "nous permettrons de voir ce qu'il est possible de faire évoluer dans la perspective du 22 juin". 

Cette date a été fixée par le gouvernement pour entrer dans une troisième phase du déconfinement, entamé le 11 mai. Pour résumer, avec ces décisions pas à pas, l'exécutif tente toujours de concilier optimisme et prudence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Loi Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants