1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : le calendrier de vaccination établi en France
3 min de lecture

Coronavirus : le calendrier de vaccination établi en France

ÉCLAIRAGE - Les dates sont susceptibles de bouger, mais le gouvernement espère vacciner les plus vulnérables au virus "à l'horizon de l'été".

Le vaccin Pfizer-BioNTech (illustration).
Le vaccin Pfizer-BioNTech (illustration).
Crédit : Bryan R. Smith / AFP
Coline Daclin
Journaliste

La vaccination contre la Covid-19 a commencé en France. Depuis le 27 décembre, les personnes considérées comme prioritaires peuvent petit à petit se faire vacciner avec la formule développée par Pfizer et BioNTech, approuvée le 21 décembre par les autorités européennes.

La campagne de vaccination a commencé à Sevran en Seine-Saint-Denis, puis a été élargie à Paris, Lyon, Lille et Tours, puis à Nice ce mercredi 30 décembre. Pour l'heure, elle ne se fait qu'en Ehpad, selon la stratégie vaccinale présentée le 3 décembre par le gouvernement.

La campagne de vaccination doit ainsi se faire en trois phases, reprises des recommandations de la Haute Autorité de Santé. Les dates de ces phases peuvent varier. Objectif : vacciner d'abord les plus âgés, puis les autres personnes vulnérables, avant de vacciner enfin la population générale.

1ère étape : 1 million de vaccinés d'ici fin février

La première étape de la vaccination, qui a commencé le 27 décembre, concerne les personnes âgées résidant en Ehpad et le personnel souffrant de maladies chroniques ou âgés de plus de 65 ans. En tout, plus d'un million de personnes doivent être vaccinées, et l'objectif du gouvernement est d'y arriver avant la fin du mois de février. 

À lire aussi

Selon les informations du Parisien, 500.000 doses du vaccin doivent être livrées cette semaine ainsi que les deux suivantes.

D'ici fin janvier, la vaccination devrait aussi devenir possible pour les "professionnels de santé de 50 ans et plus ou qui souffrent de maladies qui les exposent à des risques de forme grave", a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran le mardi 29 décembre sur France 2.

2ème étape : 15 millions de vaccinés pour l'été

La deuxième étape de la vaccination pourra commencer directement après. Cette fois, il faudra injecter la formule anti Covid à tous les plus de 65 ans et les personnes souffrant de pathologies les rendant vulnérables au virus. Le gouvernement estime que cela représente environ 15 millions de Français. Il espère pouvoir les vacciner "à l'horizon de cet été".

Le cabinet du ministre de la Santé indique dans Le Parisien que sur les 200 millions de doses allouées à la France dans le cadre de la commande européenne, 67,9 millions seront disponibles d'ici le 1er juillet.

3ème étape, la population générale en dernier

C'est au terme de ces deux étapes que "viendra le temps de la population générale", a indiqué mardi Olivier Véran. D'abord annoncée "au printemps", puis à "la fin du printemps", il est donc possible que cette étape ne se fasse qu'à partir de l'été. Les Français recevront des bons de l'Assurance maladie pour les inviter à se faire vacciner, il ne sert donc à rien de se précipiter tout de suite chez votre médecin.

Comme l'explique Franceinfo, les modèles de l'Organisation mondiale de la santé suggèrent qu'il faudrait vacciner 70 % de la population mondiale pour enrayer l'épidémie. Selon Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, il faudrait plutôt que "80 à 90 %" de la population se fasse vacciner. Autant dire que le retour à la normale n'est pas pour tout de suite.

Des dates qui peuvent bouger

Les dates fixées par le gouvernement sont des objectifs à atteindre. Comme on peut d'ores et déjà le voir, elles peuvent encore bouger. D'autant que la France veut aller à son rythme, et assume d'être un peu plus lente que les autres pays. "Ça prend un peu plus de temps au démarrage. [...] Je ne confonds pas vitesse et précipitation", a soutenu Olivier Véran au JT de France 2.

Tout dépendra aussi de l'avancée des différents vaccins en cours de développement, et de leur autorisation par les autorités européennes. Les vaccins de Moderna et d'AstraZeneca, autorisés respectivement aux États-Unis et au Royaume-Uni, pourraient être les prochains sur la liste. Ceux de Johnson &Johnson et CureVac pourraient arriver vers la fin du printemps ou au début de l'été. Enfin, celui de Sanofi n'est pas prévu avant le dernier trimestre 2021.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/