1 min de lecture Épidémie

Coronavirus aux États-Unis : le premier vaccin de Moderna administré dans le Connecticut

Une infirmière du Connecticut a reçu le premier vaccin de Moderna devant les caméras. La soignante s'est dite "heureuse" de recevoir l'injection.

Le vaccin Moderna administré à l'hôpital de Hartford, dans le Connecticut, le 21 décembre 2020.
Le vaccin Moderna administré à l'hôpital de Hartford, dans le Connecticut, le 21 décembre 2020. Crédit : Joseph Prezioso / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

La première administration du vaccin développé par Moderna s'est déroulée dans l'État du Connecticut, lundi 21 décembre. Mandy Delgado, infirmière en soins intensifs, a reçu l'injection au centre hospitalier de Hartford. La semaine dernière, les premiers vaccins des laboratoires Pfizer/BioNTech ont été administrés sur le sol américain.

La soignante s'est dite "heureuse" et "impatiente" d'"être la première à recevoir" ce vaccin. "J'ai vu des patients arriver en manque d'oxygène, et leur état progressivement empirer et ensuite mourir, sans que leur famille puisse être présente", a-t-elle dit avant de se faire piquer le bras. 

Pour rappel, tous les vaccins se prennent en deux doses à quelques minutes d’intervalle, quel que soit le fabricant. Ceux de Moderna, approuvés en urgence vendredi, peuvent être conservés à - 20° alors que le vaccin de Pfizer/BioNTech doit être stocké à - 70°. 

Grâce aux conditions plus souples de conservation des vaccins de Moderna, les autorités locales vont pouvoir répondre plus facilement aux besoins des régions plus rurales et difficiles d'accès.

À lire aussi
médecine
Coronavirus : faut-il passer à six mois le délai entre deux doses de vaccin ?

Aux États-Unis, où quelque 317 000 victimes de la pandémie et 17,8 millions de cas ont été enregistrés, les soignants les plus exposés au virus seront prioritaires à la vaste campagne de vaccination entreprise par l'administration. 

Vendredi dernier, le vice-président Mike Pence s'est aussi fait vacciner devant les caméras avec le vaccin Pfizer. Le président élu Joe Biden devrait également recevoir une injection ce lundi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie États-Unis International
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants