2 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Valérie Trierweiler fait le point sur les potentiels candidats

ÉDITO - Bertrand, Philippe, Retailleau à droite, Mélenchon, Jadot, Hidalgo à gauche... Les primaires en vue de la présidentielle 2022 ont déjà pris l’eau, selon Valérie Trierweiler, qui fait le point sur les candidats potentiels.

micro generique L'oeil de... Natacha Polony & Valérie Trierweiler & Philippe Caverivière iTunes RSS
>
Présidentielle 2022 : Valérie Trierweiler fait le point sur les potentiels candidats Crédit Image : PIERRE VERDY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Valérie Trierweiler édité par Cassandre Jeannin

Ces derniers temps, on a vu des candidats ou de potentiels candidats avancer leurs pions pour l’élection présidentielle. Nous avons eu à la surprise générale, l’annonce de Xavier Bertrand qui pourtant avait conditionné sa candidature à son élection à la tête des Hauts-de-France. Dans les Hauts-de-France, la gauche a réussi à s’unir ce qui rend son élection moins assurée.

 
Comment ne pas voir dans l’arrivée médiatique d’Édouard Philippe un tour de piste pré-présidentiel ? Là où les choses se compliquent c’est qu’Édouard Philippe a bien précisé qu’il n’appartenait pas à la majorité présidentielle. L’ancien Premier ministre vient de la famille des républicains, même famille donc que celle de Xavier Bertrand. Or, ce dernier a bien spécifié qu’il ne passerait pas par la case primaire

On met de côté les autres candidats de la droite tels que Bruno Retailleau ou Laurent Wauquiez qui s’imaginent eux aussi candidats et réclament à cor et à cris des primaires.

Les primaires en vue de 2022 ont déjà pris l’eau

D’abord, la situation sanitaire risque de reporter la campagne présidentielle au plus tard possible. Pas avant mars 2022, c’est à ce moment-là qu’Emmanuel Macron saura vraiment s’il est en mesure de se représenter. Pour le moment, il met tout en place… Il est donc très difficile pour les partis d’opposition de s’organiser : reviendra-t-on à la situation classique du droite/gauche ? Possible. Le meilleur candidat d’aujourd’hui n’est pas forcément celui de demain.

À lire aussi
élection présidentielle
Régionales : la procuration en ligne désormais possible, comment faire ?

 
Et les dernières primaires ont été un véritable fiasco. Souvenez-vous François Fillon pour la droite et Benoit Hamon pour le PS n’ont pas été en mesure d’être présents au deuxième tour. La primaire n’est absolument plus une garantie de désigner le meilleur candidat. Je vous rappelle également que certains candidats éliminés à la primaire comme Manuel Valls n’ont pas respecté l’engagement à soutenir le vainqueur.

Que va-t-il se passer du côté de la gauche ?

Une primaire à gauche n’aurait de sens que s’il s’agit de désigner un candidat commun. Et ça ce n’est pas gagné. Jean-Luc Mélenchon a annoncé lui aussi sa candidature et il est l’un des mieux placés à gauche. Le leader écologiste Yannick Jadot a appelé à une convergence des partis de gauche. On ne parle pas encore de candidature unique mais une première réunion devrait avoir lieu d’ici quinze jours. Mais ce sera sans la présence d’Anne Hidalgo qui avance à peine masquée.


Le parti socialiste est divisé sur la marche à suivre. Il n’a pas de stratégie, il n’a pas de candidat, il n’a pas de programme mais il a une porte-parole pour la présidentielle en la personne de Johanna Rolland, la maire de Nantes. Ça s’appelle : de l’art de mettre la charrue avant les bœufs !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Élection présidentielle
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants