2 min de lecture Île-de-France

Régionales en Île-de-France : Benoît Hamon rejoint la liste de l'écologiste Julien Bayou

L'ancien candidat socialiste à la présidentielle de 2017 figurera sur la liste écologiste aux régionales de juin en Île-de-France, en deuxième position dans les Yvelines.

Benoît Hamon, le 26 novembre 2020
Benoît Hamon, le 26 novembre 2020 Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Un retour en politique. Quatre ans après sa défaite à l'élection présidentielle, Benoît Hamon renoue avec les campagnes électorales. L'ancien député des Yvelines a confirmé au Parisien qu'il figurerait sur la liste écologiste de Julien Bayou aux régionales de juin en Île-de-France, en deuxième position dans les Yvelines. 

En 2017, l'ancien ministre et frondeur PS avait reçu le soutien de l'écologiste Yannick Jadot, ce qui ne lui avait pas évité une déroute au premier tour (6,36%). Cette fois, Benoît Hamon, qui a fondé le mouvement Générations avant de prendre du recul par rapport à la politique ces dernières années, se rallie au candidat vert, numéro un d'EELV

"Même si j'ai beaucoup de respect pour Clémentine Autain (tête de liste LFI) et Audrey Pulvar (tête de liste PS apparentés), c'est Julien Bayou, qui (...) incarne le mieux le niveau d'exigence et d'urgence écologique et sociale auquel j'aspire pour notre région", dit-il au Parisien

Pas du tout l'intention de redevenir un acteur politique de premier plan

Benoît Hamon dans "Le Parisien"
Partager la citation

Avec trois candidats de gauche sur la ligne de départ, les régionales en Île-de-France s'annoncent comme un baromètre du rapport de force entre écologistes, communistes, socialistes et Insoumis, à un an et demi de la présidentielle

À lire aussi
Île-de-France
Julien Bayou est l'invité du Grand Jury dimanche

Les rares sondages montrent pour l'instant un coude-à-coude entre Audrey Pulvar, adjointe de la maire de Paris Anne Hidalgo, et Julien Bayou (14% et 15%), devant Clémentine Autain autour des 10%. Mais tous sont donnés largement battus par l'actuelle présidente de région Valérie Pécresse (ex-LR, Libres ! 30%). 

Si Benoît Hamon esquisse ainsi à 53 ans un retour en politique, il n'a cependant "pas du tout l'intention de redevenir un acteur politique de premier plan" ni d'être candidat en 2022. 
Il soutiendra lors de la présidentielle "celui ou celle qui prendra en compte dans son programme le revenu universel", qui était déjà son cheval de bataille en 2017. 

Un rôle à jouer à gauche en 2022 ?

Le retour de Benoît Hamon dans la bataille des régionales ne pourrait être qu'un début. Alors que la gauche cherche encore son candidat et la façon de le désigner, les demandes d'alliances vont bon train. Jean-Luc Mélenchon a ouvert la porte à des discussions, avec son adversaire de 2017. "Je suis disponible pour une discussion avec Benoît Hamon sur le revenu universel, ce n'est pas mon idée et nous avons un certain scepticisme, mais dans la période du Covid-19, une forme de revenu garanti" doit être à l'ordre du jour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France EELV Benoît Hamon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants