1 min de lecture Éducation nationale

Macron : il ne "devrait pas y avoir de confinement" avant la fin de l'année scolaire

Le chef de l'État s'est entretenu avec des collégiens mardi 6 avril via visioconférence. Emmanuel Macron leur a assuré que les différentes mesures prises par le gouvernement permettront "de prendre le virus en tenaille".

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
"Il ne devrait pas y avoir à nouveau de confinement" d'ici la fin de l'année scolaire, annonce Macron Crédit Image : Christophe Ena / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier édité par Marie Gingault

Mardi 6 avril après-midi, Emmanuel Macron s'est entretenu avec des élèves de 3ème en visioconférence. Le président a donné des perspectives optimistes pour l'avenir, une sorte de calendrier de déconfinement.

Ces perspectives ressemblent comme deux gouttes d'eau à un nouveau pari présidentiel. Le confinement, les mesures barrières et l'accélération de la vaccination permettront "de prendre le virus en tenaille", a assuré le chef de l'État, et donc de reprendre le chemin de l'école comme prévu, même si la situation sanitaire est encore mauvaise. 

"La semaine du 26 avril, la rentrée se fera physiquement pour les maternelles et les primaires, vous vous referez une semaine un peu comme ça. Et à partir de la première semaine de mai, vous reprendrez les cours physiquement", a promis Emmanuel Macron aux collégiens avant d'ajouter : "Je pense que jusqu'à la fin de l'année scolaire ensuite, il ne devrait pas y avoir à nouveau de confinement".

Une réouverture progressive des commerces en mai

Plus de confinement, un brevet des collèges maintenu, le port du masque encore obligatoire cet été, mais une rentrée scolaire un peu plus normale au mois de septembre. Le président se veut optimiste, il s'adresse aussi "aux parents qui n'en peuvent plus", confie un cadre de la majorité. Pour le reste, c'est beaucoup plus flou. Il promet une réouverture progressive des commerces au mois de mai, sans donner beaucoup plus de détails.

À lire aussi
santé
Les tentatives de suicide prennent "une ampleur inhabituelle", alerte une pédopsychiatre

Une incertitude qui crispe un peu plus les élus de France. Une soixantaine de maires de grandes villes réclament ce mercredi 7 avril, dans une lettre ouverte, des perspectives claires pour le monde de la culture

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Coronavirus France Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants