2 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Édouard Philippe, extrêmement loyal ou totalement hypocrite ?

ÉDITO - Le livre de l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, co-écrit avec son ami et ancien conseiller Gilles Boyer, sort mercredi 7 avril.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Édouard Philippe : libre, loyal ou hypocrite ? Crédit Image : THOMAS COEX / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Thomas Pierre

Quel message veut faire passer Édouard Philippe avec son livre et toutes ses apparitions médiatiques ? Qu’il "ne veut pas qu’on l’oublie", avance un ministre ? Qu’il "garde toutes les options ouvertes pour 2022", se demande un autre ? Qu'il n'a pas "digéré le divorce avec le Président", questionne un élu républicain ? Ou alors qu’Emmanuel Macron "ne pourra jamais faire sans lui", s’interroge un responsable de la majorité ?

Très franchement, en lisant et en regardant ses interviews, aucune réponse n’est jusqu’ici évidente. Au contraire ses interventions sèment un trouble sans doute volontaire. Sur France 2, dimanche 4 avril, nous avons même vu l’ambiguïté de la démarche d’Édouard Philippe dans ses hésitations.

La question était pourtant simple : "avez-vous dit : 'je ne serais pas candidat (en 2022), sauf si Emmanuel Macron ne l’était pas'". Après une longue hésitation, réponse de l'ancien Premier ministre : "je n'ai pas le sentiment d'avoir prononcé ces phrases". Nous tenons là un moment de vérité…

Philippe vraiment loyal à Macron ?

Édouard Philippe est-il vraiment sincère vis-à-vis d’Emmanuel Macron ? Pour tenter de répondre à cette question, il faut s’arrêter un instant sur la situation dans laquelle se trouve Édouard Philippe. Il est maire du Havre après la divine surprise d’avoir été choisi comme Premier ministre par Emmanuel Macron en 2017. Mais en 2022, que peut-il faire ? Comment, quelque part, renouveler l’exploit inattendu ? 

À lire aussi
sénat
Loi "séparatisme" : le Sénat vote un texte durci, des sénateurs dénoncent une "dérive"

L’un de ses anciens ministres le voit chercher à réussir quelque chose comme François Bayrou en 2017 : le soutien décisif. Et c’est compliqué. Pour ça, il ne peut être ni trop près, ni trop loin, ne peut soutenir Emmanuel Macron ni trop tôt, ni trop tard. C’est ce qui se voyait sur France 2ce difficile positionnement que pas mal de téléspectateurs, disons circonspects, ont ressenti. 

Macron compte sur Philippe

Qui sont ces téléspectateurs si sensibles ? Ils se trouvent dans l’entourage d’Emmanuel Macron, comme chez ses anciens amis chez Les Républicains. Tout le monde n’a pas apprécié le moment sur France 2, qualifié de "space" par un ministre, de "complètement raté" par un responsable LR.

Vue de l’Elysée, "le président sait pouvoir compter sur Édouard Philippe pour la suite et il n’en doute pas", assure l’un de ses conseillers. Son ancien Premier ministre ne varie pas ce mardi dans le quotidien Le Figaro. Il a été "extrêmement loyal", dit-il, comme si ça avait été pénible, et il est "complètement libre". Pour ceux qui n’auraient pas compris…

Édouard Philippe est bien décidé à cultiver une ambiguïté, dont il n’est pas près de sortir, dont il ne peut pas sortir. Et il va falloir s’y habituer, ça va durer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants