2 min de lecture Belgique

Coronavirus en Europe : une secrétaire d'État belge publie (puis supprime) le prix des vaccins dans l'UE

Bruxelles grince des dents, la secrétaire d'État au budget belge a publié sur Twitter le tableau des tarifs pratiqués pour les vaccins dans l'UE avant de le retirer.

Un vaccin contre la maladie du coronavirus (illustration)
Un vaccin contre la maladie du coronavirus (illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
Hortense Crépin édité par Marie Gingault

Grosse polémique autour des vaccins en Belgique. Eva de Bleeker, la secrétaire d'État au budget belge a été un peu trop transparente jeudi. Cette dernière a voulu se montrer ferme face aux critiques de l'opposition, qui lui reprochait le manque de moyens pour acheter des vaccins contre la Covid-19.

La secrétaire d'État a alors riposté sur Twitter, en publiant un tableau sur lequel on pouvait y lire le nombre de doses commandées ainsi que les prix pratiqués dans l'ensemble de l'Union européenne, une transparence que Bruxelles n'a pas du tout apprécié, car ces informations sont, en principe, confidentielles. 

Son tweet n'est resté en ligne que quelques minutes, Eva de Bleeker a dû l'effacer après un rappel à l'ordre de la Commission européenne. Sur le tableau, les prix d'achat vaccins par vaccins. Des tarifs avec un écart énorme, de 1 à 10. Dans le détail, le moins cher, l'AstraZeneca est vendu 1,78 euros, à l'autre extrémité le Moderna, vendu pour sa part 18 dollars. Toutefois, ces chiffres sont confidentiels a fait savoir l'exécutif européen.

Le soutien de l'opposition

La secrétaire d'État belge a alors fait son mea culpa devant le Parlement belge avec ces mots : "Je voulais être transparente, peut-être un peu trop". Une fois n'est pas coutume, Eva de Breeker a reçu le soutien de l'opposition, notamment celui de Raoul Hedebouw, le porte-parole du Parti du travail de Belgique.

À lire aussi
médecine
Coronavirus : faut-il passer à six mois le délai entre deux doses de vaccin ?

"Mais enfin ça fait des semaines qu'on dit qu'on doit donner confiance aux gens, des semaines ! Et là maintenant qu'une secrétaire d'État qui, par erreur, donne la transparence et met tout sur Twitter, j'entends des collègues qui vont venir critiquer : 'non, non ce n'est pas bien'". Madame la secrétaire d'État, remettez ce tweet sur Twitter", encourage celui qui est également député fédéral.

Demandez à ces multinationales leur prix de revient de leur vaccin

Raoul Hedebouw, le porte-parole du Parti du travail de Belgique.
Partager la citation

Non seulement l'opposition le soutien, mais elle demande surtout qu'on précise les écarts de prix entre vaccins : "Demandez à ces multinationales leur prix de revient de leur vaccin. Comment cela se fait qu'une multinationale fasse un vaccin à 1,78 euros et une autre à 18 euros ? Allez chercher ce document Madame la secrétaire d'État, mettez le sur Twitter", martèle Raoul Hedebouw. 

Parmi les pistes d'explication, la logistique : certains vaccins doivent être conservés à de très faibles températures, ou encore la technique utilisée. Les moins chers font appel aux méthodes traditionnelles de fabrication, et donc déjà en place. Enfin, si la vaccination sera gratuite pour tous, ces tarifs nous concernent directement car ils sont négociés pour l'ensemble de l'UE et donc tous les contribuables français. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Belgique Polémique Union européenne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants