1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron positif au coronavirus : son état de santé "stable", ses examens "rassurants", selon l'Elysée
1 min de lecture

Macron positif au coronavirus : son état de santé "stable", ses examens "rassurants", selon l'Elysée

Le président de la République, à l'isolement à Versailles, "présente toujours les mêmes symptômes de la maladie Covid-19" : fatigue, toux, courbatures.

Emmanuel Macron, le 14 décembre 2020
Emmanuel Macron, le 14 décembre 2020
Crédit : MARTIN BUREAU / POOL / AFP
Thomas Pierre & AFP

Des nouvelles rassurantes du chef de l'État. Emmanuel Macron, testé positif au Covid-19 jeudi, présente samedi "un état de santé stable" par rapport à la veille et les résultats de ses examens cliniques et paracliniques "se sont révélés rassurants", a indiqué l'Elysée dans un communiqué samedi. 

Le président de la République, à l'isolement dans la résidence officielle de La Lanterne à Versailles, "présente toujours les mêmes symptômes de la maladie Covid-19 (fatigue, toux, courbatures) qui ne l'empêchent en rien de remplir ses fonctions", ajoute ce bref communiqué, signé du Dr Jean-Christophe Perrochon, médecin chef de la présidence de la République.

Emmanuel Macron avait publié un message rassurant sur son état de santé, vendredi sur Twitter, après avoir été diagnostiqué positif à la Covid-19 la veille. Depuis la Lanterne, une résidence cossue dévolue aux présidents de la République située à Versailles (Yvelines), où il se trouve en isolement, le chef de l'État a dressé la liste de ses symptômes.

"On doit tenir"

Vendredi, Emmanuel Macron avait aussi promis de "rendre compte chaque jour de l'évolution de la maladie". "Il n'y a normalement pas de raison que cela évolue mal, mais je fais l'objet d'une surveillance médicale et je vous en rendrai compte de manière totalement transparente", avait-il souligné.

À lire aussi

Vêtu d'un col roulé sombre, le président, le débit lent et les traits un peu tirés, disait dans cette vidéo souffrir de "fatigue, maux de tête, toux sèche". Il avait également insisté sur le fait qu'il avait été testé positif jeudi comme "18.000 Françaises et Français" ce jour-là. "Donc, le virus repart encore plus fort, donc nous devons être vigilants", même si les règles sanitaires "vous pèsent". "Mais on doit tenir", avait-il dit, usant à plusieurs reprises d'un "nous" inclusif.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/