2 min de lecture Drogue

Cannabis : "Une amende, c’est bien, mais les politiques sont encore en retard", dit Bost

ÉDITO - Pour Olivier Bost, "un procès pour un joint ou ligne de coke n'avait plus aucun sens." Mais les politiques ont un train de retard : "Aujourd'hui, les consommateurs commandent avec leur téléphone".

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"Une amende pour le cannabis, c'est bien, mais les politiques sont encore en retard", dit Bost Crédit Image : Martin BERNETTI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Paul Turban

Une simple amende pour la détention de drogue, mise en place ce mardi 1er septembre, c’est bien. Mais nos responsables politiques sont encore en retard. Oui, une amende, c’est bien, et je sais qu’en disant cela, je vais déclencher un procès en laxisme, parce que jusque-là, la loi n’était pas la même pour tous

Il faut avoir assisté à des audiences dans des petits tribunaux pour voir qu’il n’y a qu’en province que la justice s’encombrait d’affaires de consommateurs de stupéfiants avec une sévérité très variable d'un endroit à un autre. Dans les grandes villes, aucun souci, les tribunaux ont autre chose à faire

Même dans les petits tribunaux, un jeune qui se faisait interpeller avec quelques grammes de cannabis était convoqué des mois plus tard, le temps de faire encore plein de bêtises et même parfois des plus graves. En bref, un procès pour un joint ou une ligne de coke n’avait plus aucun sens. 

Un procès pour un joint ou une ligne de coke n’avait plus aucun sens

Olivier Bost
Partager la citation

Cela ne veut pas dire que fumer un joint, ce n’est pas grave. Mais rappelons que nous avons une politique pénale parmi les plus répressives en Europe contre les stupéfiants, avec un résultat presque inversement proportionnel, puisque nous sommes aussi le pays qui consomme le plus de cannabis sur tout le continent. Autrement dit, on est sévère, avec 70.000 condamnations l’an dernier, et ça ne sert à rien. Le trafic ne s’est jamais aussi bien porté ; le Maroc ou l’Amérique du sud ne s’en plaignent pas. 

Nos envies de répression ont un autre gros défaut. Elles empêchent toute politique sanitaire. Le cannabis est de plus en plus chargé. Des gamins décrochent à l’école, d’autres se retrouvent scotchés et finissent par relever de la psychiatrie lourde. 

À lire aussi
Des cachets de métamphétamine (illustration) drogue
États-Unis : "saisie record" d'une tonne de méthamphétamine

Mais ce n’est pas grave, nous sommes sévères et c’est tout ce qui compte. Avec nos 5 millions de fumeurs de pétards et les amateurs de cocaïne dans tous les milieux sociaux, à part jouer les matadors, comme le disait le Premier ministre Jean Castex la semaine dernière, nous avons très peu de résultats. 

Aujourd'hui, les consommateurs commandent avec leur téléphone

Olivier Bost
Partager la citation

Alors 200 euros d’amende seront-ils un peu dissuasifs ? C’est là que les politiques ont un train de retard. À moins de fumer dans la rue ou d’aller acheter quelques grammes au pied d'une barre d'un immeuble, aujourd’hui, les consommateurs commandent avec leur téléphone sur WhatsApp ou Telegram. Il y a plein d’Amazon ou de UberEats de la drogue, qui vous font des promos et livraison gratuite

Gérald Darmanin, notre tonitruant ministre de l’Intérieur, affirme que l’amende "tuera tout trafic de drogue". Je ne suis pas client mais parlez-en avec des jeunes et des moins jeunes, je pense que ça va les faire sourire, bêtement, forcément, même sous l'effet des psychotropes

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Drogue Cannabis Amende
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants