5 min de lecture Jean Castex

VIDÉO - Plan de relance : Castex veut "relancer l'économie et lutter contre le chômage"

INVITÉ RTL - Le premier ministre qui présente le plan de relance de l'économie de 100 milliards d'euros, a fixé l'objectif de "160.000 emplois créés en 2021".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Jean Castex était l'invité de RTL jeudi 3 septembre 2020 Crédit Image : Silver GERARD / Agence 1827 | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Gérer l'urgence économie, sanitaire et préparer le long terme. Ce sont les trois objectifs du plan de relance détaillé par Jean Castex, ce jeudi 3 septembre à l'antenne de RTL. Au total, ce sont 100 milliards d'euros sur deux ans qui seront injectés dans l'économie, qui devrait se contracter de 11% cette année à cause de l'épidémie de coronavirus et du confinement décidé au printemps. 

L'objectif du gouvernement est de retrouver en 2022 le niveau d'activité d'avant la crise et de commencer à voir baisser le chômage, quand il attend 800.000 suppressions d'emplois cette année. "J'espère que le plan de relance en 2021 créera 160.000 emplois. C'est notre objectif", a affirmé. Pour le chef du gouvernement, "il s'agit tout simplement de reconstituer" cette richesse nationale, en "réinjectant massivement de l'argent dans l'économie, pour que l'économie et les entreprises repartent. Si les entreprises repartent, il y a moins de chômage, il y a plus d'emploi". 

Dans sa lutte contre le chômage, le gouvernement entend "se donner des outils de suivi transparents auxquels auront accès la représentation nationale, les partenaires sociaux". "Le dialogue social est fondamental dans cette période et nous allons essayer de gagner cette partie, on va la gagner", a-t-il lancé. 

Retrouvez l'interview de Jean Castex

8h30 - C'est désormais la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis. 

8h26 - Jean Castex continue de répondre aux questions des auditeurs et des internautes de RTL.

> Locataire dans le Xème arrondissement à Paris, Jacques interroge le premier ministre sur l'insécurité dans son quartier. 

"Au delà de la lutte contre la crise économique, la sécurité est au centre des préoccupations du gouvernement (...) Il faut aussi travailler avec la maire de Paris pour renforcer la sécurité. J'ai entendu comme simple citoyen parler de cette situation mais je vais regarder", répond le premier ministre

8h17 - Posez vos questions à Jean Castex. 

> Thomas veut savoir si le premier ministre va-t-il débloquer en anticiper et défiscalisé l’intéressement pour relancer le pouvoir d'achat ?

"Je suis extrêmement favorable par principe aux dispositifs d’intéressement et de l'entreprise. Cela se règle en entreprise (...) À titre personnel, je n'y suis pas défavorable mais priorité au dialogue social", répond Jean Castex

À lire aussi
La station de métro Richard Lenoir, près du lieu de l'attaque perpétrée le 25 septembre à Paris. faits divers
Attaque à Paris : Castex chamboule son programme

> Maire d'une commune dans les Cotes-d'Armor, un auditeur demande à Jean Castex : "Allez-vous tenir compte de la nécessaire décentralisation dans le plan de relance ?"

"Il y aura une part territoriale du plan de relance (...) C'est dans le cadre d'un partenariat que nous allons agir et intervenir. Je m'étais fait l'apôtre pendant le déconfinement du couple maire-préfet. Je n'ai pas attendu cette question pour travailler avec les représentants des collectivités territoriales", dit Jean Castex

> Sur RTL.fr, Jacob un maire d'une commune de 4.000 habitants veut savoir quand la mairie pouvoir mettre à disposition des salles pour un mariage ou un anniversaire ? Quelles horaires d'ouverture ? Combien de personnes ?

"Pas tout de suite", répond Jean Castex

8h06 - Après l'interview d'Alba Ventura avec François Lenglet, Laurent Ruquier s'est glissé dans le rôle de l'invité mystère pour la venue du premier ministre.

7h54 - Sur le débat sur l'ensauvagement, Jean Castex déclare : "Je ne suis pas là pour trancher des débats sémantiques. Je suis ici pour agir contre l'insécurité (...) Sous mon autorité, le ministre de l'Intérieur et le garde des Sceaux travaillent la main dans la main. Moins de paroles, ça nous évitera de nous disputer sur des sujets inutiles".

À lire aussi

7h51 - "J'espère que le plan de relance en 2021 créera 160.000 emplois. C'est notre objectif On a des choses très concrètes, on va se donner des choses très précises", annonce Jean Castex.

7h47 - "Il faut mettre le paquet et mettre en terme aux passoires thermiques (...) L'argent que l'on va mettre, c'est inédit", déclare Jean Castex

7h46 - "On va massivement investir dans l'hydrogène, en lien avec les régions, pour avoir une énergie plus propre dans les transports. Ce plan a une visée immédiate et une visée structurelle et de long terme", ajoute-t-il.

7h43 - Sur le ferroviaire, "le gouvernement a misé sur ce ferroviaire avec la réforme de la SNCF. Une réforme courageuse. Nous sommes dans une période transition écologique, il faut renouer avec le ferroviaire avec une entreprise mieux (...) Il faut investir dans le ferroviaire. Les cheminots sont les premiers concernés. Il faut faire progresser le dialogue social, les cheminots sont les premiers concernés, j'en appelle au sens de responsabilité de chacune et de chacun", explique Jean Castex

7h39 - Pour les entreprises en difficulté, "84% du salaires nets des salariés concernés seront pris en charge par le plan de relance", dit Jean Castex.

"Ce plan de relance vise à faire en sorte que l'économie ne s'effondre pas. La crise a mis en lumière quelque chose qui devient insupportable, c'est la dépendance de l'économie française dans certains secteurs qui sont vitaux pour l'économie (...) Nous avons sélectionné un certain nombre de secteurs où nous allons investir massivement pour que nous relocalisions les activités actuelles ou futures", explique-t-il.

7h37 - "On veut d'abord éviter au maximum les licenciements (...) Il faut repartir de l'avant et éviter des licenciements supplémentaires. On va essayer de remplir les bons de commandes et redonner de l'activité aux entreprises. On va donner de l'argent aux citoyens pour faire de l'isolation thermique. On va investir 6 milliards dans la santé. L'objectif est de donner du travail aux entreprises et donc aux Français", ajoute le premier ministre.

7h35 - L'interview de Jean Castex débute.

"Le plan de relance n'est pas un cadeau fait aux entreprises. C'est un cadeau fait à la France pour lutter contre le chômage. Avec la crise, on va perdre 100 milliards de richesses nationales. C'est un taux de chômage qui explose. Nous voulons réinjecter massivement de l'argent dans l'économie pour que les entreprises repartent. Si les entreprises repartent, il y a plus d'emplois et donc moins de chômage", a déclaré Jean Castex

7h - Bonjour et bienvenue dans ce live. Ce jeudi, le premier ministre doit révéler le plan de relance de l'économie. Pour sortir la France de la crise, réindustrialiser le pays, créer des emplois et accélérer la transition écologique, le plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans déploie des mesures tous azimuts en faveur de nombreux secteurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Castex Gouvernement Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants