1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h - Attaque à la préfecture : pourquoi un tel loupé dans le suivi de l'auteur ?
2 min de lecture

Les infos de 6h - Attaque à la préfecture : pourquoi un tel loupé dans le suivi de l'auteur ?

Mickaël Harpon, auteur de l'attaque de la préfecture ce vendredi 4 octobre, avait tenu des propos ambigus à la suite de l'attentat de Charlie Hebdo en 2015. Malgré un signalement oral, il n'y a pas eu d'enquête.

Le quartier de la préfecture de Paris bouclé jeudi 3 octobre 2019 à la suite d'une attaque au couteau
Le quartier de la préfecture de Paris bouclé jeudi 3 octobre 2019 à la suite d'une attaque au couteau
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Les infos de 6h - Attaque à la préfecture : pourquoi un tel loupé dans le suivi de l'auteur ?
07:44
Le journal de 6h du 07 octobre 2019
07:44
Jean-Alphonse Richard - édité par Paul Turban

La femme de Mickaël Harpon a été relâchée ce dimanche 6 octobre. Elle était interrogée depuis vendredi par les enquêteurs sur la radicalisation de son mari, mais aussi sur les nombreux SMS qu'elle avait échangés le matin même de l'attaque de la préfecture, pas moins de 33 messages à caractère religieux. Quatre jours après la tuerie, l'enquête se poursuit, avec une interrogation : comment un terroriste islamiste a-t-il pu ainsi évoluer au cœur de la police, dans un des lieux probablement les plus surveillés de la capitale ? 

Il y a clairement eu un énorme ratage. Dès 2015, Mickaël Harpon aurait dû attirer l'attention. Quatre de ses collègues se sont adressés à leur hiérarchie pour dénoncer l'attitude ambiguë et gênante de l'individu qui s'était réjoui de l'attentat de Charlie Hebdo. Cette communication s'est faite de façon orale, les policiers ne voulaient pas de procès-verbal en bonne et due forme. Ils ne voulaient pas passer pour "des balances". 

Et le fait est que ces paroles se sont envolées. Aucune trace n'est mentionnée dans le dossier administratif de Mickaël Harpon. Il était déjà à l'époque converti à l'islam depuis sept ans et fréquentait assidûment une mosquée qui comptait dans ses rangs des salafistes. 

Cette simple allusion à Charlie Hebdo relayée par de simples policiers aurait normalement dû faire l'objet d'un signalement. Pourtant, aucune suite n'a été donnée à cette information. Aucune vérification n'a été diligentée. Les policiers et leurs responsables en poste à l'époque seront entendus dans le cadre des auditions administratives. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Assemblée nationale - Le débat sur l'immigration s'ouvre ce lundi 7 octobre. Emmanuel Macron l'a promis "sans tabou" et a demandé  aux élus La République en Marche de ne pas se "comporter en parti bourgeois". Certains députés ont fait part de leur malaise au sein de la majorité.

PMA pour toutes - Sept ans après la mobilisation contre le mariage pour tous74.500 personnes ont manifesté contre l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules selon le cabinet indépendant "Occurrence". 

Football Saint-Étienne a remporté ce dimanche 6 octobre le derby face à Lyon, grâce à un but de Béritch à la 90e minute. Lyon est désormais 14e du championnat. Le patron du club Jean-Michel Aulas a clairement mis le directeur sportif de l'OL, Juninho, devant ses responsabilités.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/