1 min de lecture PMA

PMA pour toutes : 74.500 personnes ont défilé dimanche à Paris

Selon un comptage réalisé par le cabinet Occurence pour un collectif de médias, dont RTL, le défilé des opposants à la PMA pour toutes les femmes a rassemblé 74.500 personnes dimanche à Paris.

Les opposants à la PMA pour toutes les femmes ont défilé dimanche 6 octobre à Paris
Les opposants à la PMA pour toutes les femmes ont défilé dimanche 6 octobre à Paris Crédit : AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Les anti-PMA ont manifesté ce dimanche 6 octobre à Paris pour demander le retrait du texte. Un défilé qui a rassemblé 74.500 personnes, selon un comptage réalisé par le cabinet Occurence pour un collectif de médias, dont RTL. Les organisateurs, réunis au sein d'un collectif de 21 associations, dont la Manif pour tous, ont avancé de leur côté le chiffre de 600.000 manifestants.

Le cortège, a suivi un court trajet jusqu'à la Tour Montparnasse. "Ce ne sera pas ridicule. Ce sera sans doute comparable aux chiffres de la première manifestation de 2012, autour de 100.000 personnes", avait pronostiqué Pascale Morinière, présidente des AFC. "Le déroulement et l'ambiance de la manifestation sont aussi importants que son ampleur", selon la présidente de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère, qui ne se risquait pas à donner un chiffre de "réussite" de la mobilisation.

Mobiliser les troupes

Son mouvement, ainsi que les autres poids lourd du collectif, telles que les Associations familiales catholiques (AFC) et Alliance Vita, avaient en tous cas mis le paquet pour battre le rappel des troupes, avec plus de trois millions de tracts distribués, des murs tapissés d'affiches depuis des semaines, deux TGV spéciaux affrétés et plus d'une centaine de cars complets dans toute la France.

Les opposants à la PMA ont aussi tenté, pour étoffer leurs rangs dimanche, de tirer profit du vote jeudi à l'Assemblée nationale d'un amendement automatisant la reconnaissance en France de la filiation sous forme d'adoption, entre un parent d'intention et un enfant conçu par GPA à l'étranger.

À lire aussi
Donation de sperme (illustration) VIH
Nouvelle-Zélande : lancement d'une banque de sperme de donneurs séropositifs

Le gouvernement, opposé à cet amendement, a aussitôt demandé une seconde délibération. "Pour dire non à la GPA, il faut donc commencer par dire non à la 'PMA sans père'", a souligné la Manif pour tous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PMA Femmes Droits des femmes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants