2 min de lecture Emmanuel Macron

Immigration, AME, expulsions... Emmanuel Macron précise sa pensée

ÉCLAIRAGE - Le président de la République a pris la parole à cinq jours de la tenue du débat sur l'immigration à l'Assemblée nationale.

Emmanuel Macron à New York, le 23 septembre 2019
Emmanuel Macron à New York, le 23 septembre 2019 Crédit : Johannes EISELE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"La France ne peut pas accueillir tout le monde si elle veut accueillir bien". Emmanuel Macron a précisé sa pensée en matière d'immigration. Le président de la République qui invite à "regarder" le sujet de l'immigration "en face" s'est exprimé à quelques jours du débat parlementaire qui aura lieu les 30 septembre et 2 octobre.

Emmanuel Macron souhaite donc appliquer la théorie du "en même temps". Il plaide pour "être humains et efficaces" et "sortir de certaines postures dans lesquelles nous sommes enfermés", entre "bonne conscience" et "faux durs". "Pour continuer à accueillir tout le monde dignement on ne doit pas être un pays trop attractif", ajoute-t-il lors d'une interview sur Europe 1.

Le président de la République a décliné ainsi les axes de la politique à suivre selon lui, "le plus rapidement possible donner l'asile à ceux qui ont besoin de notre protection". "On doit traiter et protéger tous ceux qui sont sur notre territoire pour eux-mêmes et pour nous, mais là aussi il faut le faire avec raison garder, bon sens, et analyser s'il n'y a pas des excès qui existent, et je crois qu'ils existent dans certaines catégories", poursuit-il. 

Évaluer l'Aide médicale d'État

Sur l'Aide médicale d'État (AME), 15 députés de l'aile gauche de LaREM avaient appelé Emmanuel Macron et Édouard Philippe à ne pas remettre en cause cette aide dont bénéficient quelque "300.000 personnes étrangères, sans papier ou en situation précaire de séjour".

À lire aussi
Brexit : "Un accord est en train d'être finalisé", annonce Macron Brexit
Les infos de 7h30 - Brexit : "Un accord est en train d'être finalisé", estime Macron

"On ne peut pas avoir sur certains sujets des règles qui sont totalement décorrélées de la réalité de nos voisins. Il faut qu'on continue à soigner dans notre pays toutes celles et ceux qui y sont, a indiqué le président de la République. J'ai entendu dans les débats certains qui disaient qu'il faut supprimer l'Aide médicale d'État. Ce serait ridicule !"

Mais le chef de l'État souhaite "évaluer" son "panier de soins", s'interrogeant sur la possibilité d'"excès", tout en jugeant que la supprimer serait "ridicule"

Plus efficace sur le droit d'asile

Sur le droit d'asile, Emmanuel Macron veut "travailler et être plus efficaces pour avoir des règles communes d'asile". "Aujourd'hui, on est à la fois inefficace et inhumain en Europe comme en France. Nous devons accélérer la refonte des règles de Schengen et de Dublin", a-t-il ajouté.

Le président de la République juge que la France manque d'efficacité : "Quand quelqu'un en Europe reste pendant des années, vous ne pouvez plus le reconduire chez lui, il a acquis une vie normale. Au niveau européen, on doit travailler et être plus efficaces pour avoir des règles communes d'asile, une politique de reconduite commune".

Reconduire à la frontière

Le président de la République reconnaît un "échec" sur les reconduites à la frontière parce que "les procédures durent trop longtemps". C'est pour cela qu'il souhaite "reconduire beaucoup plus efficacement les personnes qui n'ont pas vocation à rester sur le territoire parce qu'elles y sont entrées illégalement et qu'elles ont parfois demandé l'asile et qu'elles n'y avaient pas droit". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Immigration Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants