1 min de lecture Christophe Castaner

Attaque à la préfecture : "Castaner est reponsable ", selon Marie-Bénédicte Allaire

ÉDITO - Marie-Bénédicte Allaire a pointé du doigt la responsabilité de Christophe Castaner après l'attaque à la préfecture de police de Paris.

>
Attaque à la préfecture : "Castaner est reponsable ", selon Marie-Bénédicte Allaire Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire édité par William Vuillez

"Je ne démissionnerais pas", voilà ce qu'a déclaré Christophe Castaner au 13h de TF1, pour répondre à ceux qui dans l'opposition réclament son départ. Le ministre de l'Intérieur a reconnu qu'il y avait eu des failles dans le suivi du fonctionnaire de la préfecture de police qui a tué 4 de ses collègues jeudi 3 octobre. "Christophe Castaner est responsable", selon Marie-Bénédicte Allaire.

"Le ministre de l'Intérieur a autorité directe sur la Préfecture de Police et à ce titre, c'est lui qui délivre la première parole officielle après la tuerie : et que dit-il à ce moment-là ? il dit textuellement "cet homme n'a jamais présenté le moindre signe d'alerte", or, on va s'apercevoir au fur et à mesure de l'enquête que c'est faux", explique l'éditorialiste.

"Il y a bien eu des signaux d'alerte, le problème c'est qu'il n'ont pas été écrits dans le dossier du fonctionnaire, et que donc, c'est comme s'ils n'avaient pas existé ! Même si Christophe Castaner ne connaissait pas ses éléments quand il s'est exprimé, il aurait dû redoubler de prudence. À posteriori sa parole est perçue comme hâtive, voire légère", selon elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christophe Castaner Politique Edito
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants