1 min de lecture Attentats en France

"Charlie Hebdo" : Riss "trahi" par les "collabos qui s'accommodent d'une idéologie totalitaire"

INVITÉ RTL - Le dessinateur publie un livre, "Une minute et quarante-neuf secondes", dans lequel il revient sur l'attentat perpétré contre "Charlie Hebdo" qui a fait 11 morts, le 7 janvier 2015.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Charlie Hebdo : Riss "trahi" par les "collabos qui s'accommodent d'une idéologie totalitaire" Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Une minute et quarante-neuf secondes. Dans ce livre qui sort le 2 octobre, Riss revient sur l'attentat de Charlie Hebdo perpétré le 7 janvier 2015. Les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, la psychanalyste Elsa Cayat, l'économiste Bernard Maris, le policier Franck Brinsolaro qui assurait la protection de Charb, le correcteur Mustapha Ourrad, Michel Renaud et Frédéric Boisseau y ont perdu la vie. 

Le dessinateur, invité à l'antenne de RTL ce mardi 1er octobre, revient sur cette journée d'horreur. "On meurt un peu ce jour. Il y a quelque chose en vous qui meurt, de détruit, c’est certain", explique-t-il en se comparant à un arbre, "à moitié vivant, à moitié mort, avec des branches vertes et d’autres qui sont mortes pour toujours"

À ceux qui critiquent les caricatures de Charlie Hebdo, Riss les qualifie de "collabos". "Ce terme je l'utilise parce que je pense que quand on est confronté à une idéologie totalitaire, il y a des choix à faire. Il faut prendre des positions et des gens s’accommodent de ça. Ils trouvent toujours des raisons d'atténuer ce qui se passe. Le mot collabo, ce n'est pas forcément une collaboration, mais le fait de s'accommoder et de fait, on devient collabo", explique-t-il. 

"On se sent un peu trahi" par "une partie des intellectuels", "une partie de la gauche", une "partie des élites", ajoute le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo sans donner de nom. Pour le dessinateur, la République "n'est pas à l'aise" avec "les questions de communautarisme". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Charlie Hebdo Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants