1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - L'imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique
3 min de lecture

Les infos de 18h - L'imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique

L'homme a été arrêté à Jemappes près de Mons par des policiers belges sans opposer de résistance, a appris RTL. Il était en fuite depuis le 30 août dernier, après avoir fait l'objet d'un arrêté d'expulsion.

Hassan Iquioussen (à gauche) au côté d'un prêcheur le 18 juin 2004 à Escaudain.
Hassan Iquioussen (à gauche) au côté d'un prêcheur le 18 juin 2004 à Escaudain.
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le journal RTL de 18h du 30 septembre 2022
00:15:44
Les infos de 18h - L'imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique
00:15:44
Benoît Leroy & Guillaume Chieze

L'imam marocain Hassan Iquioussen, visé par un mandat d'arrêt européen délivré par la justice française, a été arrêté vendredi 30 septembre 2022 à Jemappes près de Mons, en Belgique, a appris RTL. Selon les informations du service police-justice de RTL, l'imam a été arrêté par la police belge à la mi-journée, vendredi. 

L'interpellation a eu lieu à moins d'une cinquantaine de kilomètres de la commune de Lourches, en France, où il résidait avant sa fuite. L'imam n'a opposé aucune résistance au moment de son interpellation. En fin d'après-midi, vendredi, il était encore entre les mains des policiers belges. La prochaine étape devrait être son extradition vers la France, puisque la justice avait émis un mandat d'arrêt européen à son encontre. 

Côté français, on attend désormais l'exécution par la Belgique du mandat. Pour la suite, le juge d'instruction de Valenciennes - en charge du dossier - décidera des suites judiciaires. Hassan Iquioussen est poursuivi pour "soustraction à l'exécution d'une mesure d'éloignement". Un délit qui peut être puni de trois années de prison ferme. Néanmoins, son avocate nie cette infraction. Selon elle, l'imam avait déjà quitté la France au moment où son expulsion avait été entérinée.
 
Pour rappel, mardi 30 août, Hassan Iquioussen devait être expulsé vers le Maroc, suite à une décision du Conseil d'État confirmant une décision du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Le prédicateur, était mis en cause pour des propos jugés contraires aux valeurs de la République. Il est, par ailleurs, réputé proche des Frères musulmans.


Avant cela, le ministre de l'Intérieur avait fait de l'imam Iquioussen un symbole de la lutte du gouvernement contre les "discours séparatistes". Dans un premier temps, le tribunal administratif de Paris avait suspendu l'expulsion de l'imam. Pour ces premiers juges, une telle expulsion constituait une "atteinte grave et manifestement illégale à (sa) vie privée et familiale".  

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Guerre en UkraineVladimir Poutine a, ce vendredi 30 septembre, officiellement annexé quatre régions ukrainiennes. Dans la foulée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis de continuer à libérer ses terres et son peuple. L'Europe, elle, a rejeté l'annexion contre le G7.


Justice - Le parquet de Mulhouse a classé sans suite, ce vendredi, l'enquête sur un harcèlement scolaire qui aurait poussé la jeune Dinah au suicide, après sept mois d'enquête. La procureure malthusienne conclut, néanmoins, qu'il y a bien eu des "accrochages" avec d'autres adolescents. Ce qui révolte la mère de la jeune fille.

Jeux vidéos - La fin d'une ère. Ce vendredi était synonyme de la dernière édition du jeu de football FIFA, avec FIFA 23. En deux décennies, il était devenu un incontournable du jeu vidéo, avec 89 millions de parties jouées chaque jour.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info