6 min de lecture Attaque à Strasbourg

Attentat à Strasbourg : le plan Vigipirate ramené au niveau "risque attentat"

MINUTE PAR MINUTE - Après deux jours de traque, Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police jeudi 13 décembre au soir dans le quartier Neudorf.

La police scientifique sur les lieux de la mort de Chérif Chekatt à Strasbourg le 13 décembre 2018.
La police scientifique sur les lieux de la mort de Chérif Chekatt à Strasbourg le 13 décembre 2018. Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et Léa Stassinet

C'est la fin de deux jours de traque. Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat du marché de Noël à Strasbourg, a été tué par les forces de l'ordre ce  jeudi 13 décembre au soir, après avoir tiré sur des policiers qui tentaient de l'interpeller et ont riposté. 

L'homme a été abattu dans le quartier du Neudorf, là où les forces de l'ordre avaient perdu sa trace après son équipée sanglante mardi soir. "À 21 heures, un équipage de la brigade spécialisée de terrain, composé de trois fonctionnaires de la police nationale, a aperçu un individu qui déambulait sur la voie publique au niveau du 74 de la rue du Lazaret. Cet individu correspondait au signalement de la personne recherchée depuis mardi soir", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lors d'un point de presse à la préfecture du Bas-Rhin, à Strasbourg. 

Ils ont tenté de l'interpeller mais Chekatt s'est "retourné, faisant face aux fonctionnaires de police en tirant. Ils ont alors immédiatement riposté" et tué l'assaillant. L'homme "faisait partie des soldats" du groupe État islamique, a affirmé peu après Amaq, son média de propagande. Le chef du parquet antiterroriste Rémy Heitz est en route pour Strasbourg mais les investigations réalisées dans la soirée ont déjà "permis d'identifier formellement" Cherif Chekatt, a annoncé le parquet de Paris. 

À lire aussi
Le détenu radicalisé de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe interpellé orne
Les actualités de 12h30 - Condé-sur-Sarthe : Chiolo et Chekatt se connaissaient

D'après une source policière, il était seul au moment où il a été abattu et se trouvait au pied d'un immeuble de ce quartier populaire et résidentiel. Un très important dispositif de police était déployé jeudi soir et bloquait l'accès à la rue.

Retrouvez le fil des événements

21h00 - Merci d'avoir suivi ce live sur RTL.fr.

20h53 - Retrouvez les images de l'hommage rendu par Emmanuel Macron aux victimes à Strasbourg.

20h23 - "La vie doit reprendre ses droits. (...) C'est la Nation toute entière qui est aux côtés des Strasbourgeois, c'est ce que je voulais leur dire ce soir", a déclaré Emmanuel Macron à Strasbourg à nos confrères de BFMTV. 

20h19 - Entre la mobilisation des "gilets jaunes" et l'attentat survenu cette semaine à Strasbourg, les syndicats de police tirent la sonnette d'alarme au sujet de la fatigue des forces de l'ordre. À écouter dans le journal de 18 heures de RTL.

19h50 - Le plan Vigipirate est ramené au niveau "risque attentat" après avoir été en "urgence attentat" dans les jours qui ont suivi l'attaque à Strasbourg.

19h03 - Emmanuel Macron est actuellement place Kléber à Strasbourg. Une Marseillaise a été entonnée en hommage aux victimes. Le Président a également déposé une rose blanche devant le mémorial improvisé par les passants.

18h50 - Ce samedi 15 décembre, les joueurs du Racing Club de Strasbourg revêtiront un maillot spécial pour rendre hommage aux victimes de l'attentat au cours du match qui opposera le club de football alsacien à Reims, samedi. 

17h58 - La quatrième victime de l'attentat est une journaliste italien, a annoncé le ministère italien des Affaires étrangères. Antonio Megalizzi était âgé de 28 ans.

17h33 - Le marché de Noël de Strasbourg a rouvert ses portes aujourd'hui. Invité de RTL Midi, le directeur général de l'association "Les Vitrines de Strasbourg", Pierre Bardet, s'est exprimé avec émotion sur le sujet. "Il fallait rouvrir ce marché, rallumer les lumières pour qu'on soit debout, pour que les terroristes ne nous fassent pas vivre dans des terriers, dans des souterrains". 

17h17 - Le président de la République Emmanuel Macron est annoncé à Strasbourg ce vendredi en fin de journée. Il se rend sur les lieux pour rendre hommage aux victimes, trois jours après l'attentat terroriste.

17h00 - Une quatrième victime a succombé à ses blessures ce vendredi 14 décembre, a annoncé le parquet de Paris.

13h10 - Désormais, l'enquête va se pencher sur l'identification "d'éventuels complices ou coauteurs susceptibles d'avoir aidé ou encouragé Chérif Chekatt dans la préparation de son passage à l'acte", a expliqué le chef du parquet antiterroriste Rémi Heitz. Les enquêteurs vont également tenter de "reconstituer les 48 heures qui viennent de s'écouler afin de voir s'il a pu bénéficier de soutiens dans sa fuite", a-t-il ajouté. 

12h52 - Sur RTL, Pierre Bardet, l'organisateur du marché de Noël de Strasbourg a annoncé la venue d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe sur les lieux de l'attentat. 

12h20 - Depuis Strasbourg, Christophe Castaner a évoque une revendication "totalement opportuniste" de l'État islamique, qui a affirmé hier soir que Chérif Chekatt était un soldat de Daesh. 

11h49 - Le marché de Noël de Strasbourg a donc rouvert ce vendredi matin, en présence du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui a déambulé devant les étals de commerçants soulagés de la fin de cavale de l'auteur de l'attentat de mardi soir tué par la police jeudi soir. "Je vous demande de nous laisser rencontrer les commerçants, rencontrer les Strasbourgeois. C'est un moment qui leur appartient !", lancé le ministre aux journalistes.

11h18 - Durant sa conférence de presse, le chef du parquet antiterroriste Rémi Heitz a annoncé que sept personnes se trouvaient toujours en garde à vue. Il s'agit de quatre membres de la famille de Chérif Chekkat, et de trois faisant partie de son entourage proche, dont deux arrêtées la nuit dernière. 

10h52 - Interrogé sur RTL ce matin, le maire de Strasbourg a confié son "immense soulagement", après la neutralisation de Chérif Chekkat. Évoquant un véritable "sujet d'angoisse", Roland Ries a assuré dorénavant que "le travail de retour à la normale pouvait se faire plus facilement". "La clarification de la situation est la bienvenue, surtout qu'on avait décidé de rouvrir, avec le ministre de l'Intérieur, le marché de Noël", a-t-il conclu.

10h00 - Le chef du parquet antiterroriste Rémy Heitz, en charge de l'enquête sur l'attentat de Strasbourg, doit tenir une nouvelle une conférence de presse ce matin à 11 heures au tribunal de grande instance de Strasbourg, au lendemain de la mort de l'assaillant, a annoncé le parquet de Paris. 

08h52 - Pour tenter de retrouver la trace du terroriste, les policiers s'étaient attelés à tisser une toile pour acculer Cherif Chekkat et le pousser à la faute. L'étau s'est ensuite resserré sur lui, notamment grâce au témoignage d'une femme. 

08h05 - Le père de l'une des victimes du terroriste a pris la parole ce matin sur RTL. Cherif Chekatt "a volé la possibilité d'un procès et la possibilité pour les victimes d'être reconnues en face de lui en tant que tel et de pouvoir comprendre ce qu'il s'est passé", regrette Paul Raoulte, dont le fils a été blessé dans la tuerie. Il a cependant dit "penser aux habitants de Strasbourg qui peuvent enfin revivre normalement sans la crainte d'une nouvelle attaque de ce terroriste". 

07h46 - Dans l'enquête concernant la cavale de Cherif Chekatt, cinq de ses proches ont été placés en garde à vue. Ses parents et deux de ses frères ont été arrêtés mardi 11 décembre, tandis que l'un de ses amis très proches a été interpellée jeudi 13 décembre au matin. Ce dernier aurait hébergé le terroriste à Strasbourg la veille de l'attaque. 

07h26 - Quelques heures après sa neutralisation, on en sait en peu plus sur le profil du suspect. Selon Claude Moniquet, ancien de la DGSE et spécialiste du terrorisme, "Cherif Chekatt était considéré comme quelqu'un qui s'était radicalisé récemment, qui était plus un criminel de droit commun qu'un jihadiste", a-t-il expliqué sur RTL. 


07h14 - Peu après la mort de Cherif Chekatt, le groupe État islamique a revendiqué l'attaque du marché de Noël dans un communiqué diffusé via son média de propagande Amaq. Le terroriste "faisait partie des soldats de l'État islamique et il a mené cette opération en réponse à l'appel à viser les citoyens (des pays) de la coalition internationale" qui combat l'EI en Syrie et en Irak.

07h05 - Ce vendredi, c'est le soulagement qui domine à Strasbourg. Certains habitants, comme Allan, ont tenu à saluer le travail de la police, qui a permis de retrouver Cherif Chekatt. "Bravo et merci", a-t-il déclaré sur RTL.

06h54 - Après la neutralisation du terroriste jeudi soir, Emmanuel Macron a tenu à remercier "l'ensemble des services mobilisés, policiers, gendarmes et forces de l'ordre". 

06h21 - Comment Cherif Chekatt, un délinquant multirécidiviste,a-t-il pu basculer ainsi dans le terrorisme ? 

06h12 - Fermé depuis l'attentat qui a fait trois morts et 13 blessés mardi soir, le marché de Noël emblématique de la capitale alsacienne rouvrira ses portes "à 11 heures" ce vendredi, a annoncé le maire de Strasbourg Roland Ries.  

05h53 - Bonjour et bienvenue sur ce live au lendemain de la neutralisation de l'assaillant de l'attentat de Strasbourg, qui a fait "3 morts et plusieurs blessés". "3 sont sortis de l'hôpital et 3 sont entre la vie et la mort" selon Christophe Castaner.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attaque à Strasbourg Strasbourg Antiterrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795918020
Attentat à Strasbourg : le plan Vigipirate ramené au niveau "risque attentat"
Attentat à Strasbourg : le plan Vigipirate ramené au niveau "risque attentat"
MINUTE PAR MINUTE - Après deux jours de traque, Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police jeudi 13 décembre au soir dans le quartier Neudorf.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/en-direct-attentat-a-strasbourg-cherif-chekatt-abattu-l-attaque-revendiquee-par-daesh-7795918020
2018-12-14 05:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lfM2ltjkTwWsSlRvM0SI4g/330v220-2/online/image/2018/1214/7795919404_la-police-scientifique-sur-les-lieux-de-la-mort-de-cherif-chekatt-a-strasbourg-le-13-decembre-2018.jpg