1 min de lecture Attaque à Strasbourg

Strasbourg : "Chekatt s'était radicalisé récemment", dit un ancien de la DGSE

INVITÉ RTL - Après la mort de Chérif Chekatt, un ancien de la DGSE commente la crédibilité de la revendication de Daesh.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
"Chekatt était considéré comme quelqu'un qui s'était radicalisé récemment", dit Claude Moniquet Crédit Image : Handout / FRENCH POLICE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier et Martin Planques

La traque est terminée. Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police jeudi 13 décembre au soir dans le quartier Neudorf. Un peu plus d’une heure après la mort du terroriste, Daesh a revendiqué l’attentat. Claude Moniquet, ancien de la DGSE et spécialiste du terrorisme, commente la crédibilité de cette revendication.

"Il y a quelque année j’aurais affirmé que c’était crédible, mais depuis un an les critères de revendication de Daesh sont beaucoup plus opportunistes", juge Claude Moniquet. "La question désormais est de savoir si il y un lien". Selon l'ancien de la DGSE il existe un indice : "Lors de la perquisition chez Chérif Chekatt, la police avait découvert un texte appelant au Jihad. Était-ce un texte écrit de sa main ou de l'État islamique, cela reste à déterminer".

"Si cette revendication est sérieuse, ce que l'on pourrait voir venir c'est une preuve : une vidéo ou un enregistrement", affirme l'ancien de la DGSE. D'après une source policière, le terroriste était seul au moment où il a été abattu. "Chérif Chekatt était considéré comme quelqu'un qui s'était radicalisé récemment, qui était plus un criminel de droit commun qu'un jihadiste", ajoute Claude Moniquet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attaque à Strasbourg Strasbourg Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants