1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Printemps de Prague : quand le monde a détourné le regard de l'Europe de l'Est
2 min de lecture

Printemps de Prague : quand le monde a détourné le regard de l'Europe de l'Est

Le 5 janvier 1968, le printemps de Prague débute en Tchécoslovaquie, avec l’arrivée au pouvoir d’Alexander Dubček.

Un affrontement entre les Tchécoslovaques et les forces du Pacte de Varsovie en 1968
Un affrontement entre les Tchécoslovaques et les forces du Pacte de Varsovie en 1968
Crédit : AFP
RÉCIT - Printemps de Prague : quand la Tchécoslovaquie a voulu s'affranchir de l'URSS
00:02:06
L'INTÉGRALE - Printemps de Prague : les illusions ensanglantées d'un pays
00:30:46
Flavie Flament & Capucine Trollion

Pour les plus jeunes d’entre nous, le nom de Tchécoslovaquie ne dit peut-être rien. C’est un État qui a disparu en 1992 avec la chute de l’URSS. Et comme son nom l’indique, il regroupait la Slovaquie et la République Tchèque actuelle.

La Tchécoslovaquie était un pays communiste, lié de très près à l’URSS. Mais un homme va tout changer et faire souffler un vent de démocratie sur le pays : Alexander Dubček, nommé Premier secrétaire du parti communiste tchécoslovaque le 5 janvier 1968.

Aux Tchécoslovaques, Dubček promet du changement : le socialisme à visage humain. Son projet, c'est de démocratiser les partis politiques, libéraliser l’économie, décentraliser l’administration, accorder une plus grande liberté à la presse et plus de droits individuels et d’expressions aux tchécoslovaques. Un projet qui ne plaît pas du tout à l’URSS et à son dirigeant, Léonid Brejnev, qui ne compte pas laisser la Tchécoslovaquie de Dubček dériver vers ce qui, à ses yeux, pourrait devenir une démocratie, voire même pire : un pays capitaliste.

La force des armées du Pacte de Varsovie écrase les résistants

À ce vent de liberté, il n’est qu’une seule réponse : la force. L’armée se chargera de faire taire les audacieux, il y aura 90 morts lors de ce Printemps de Prague avec 7.000 chars russes qui arrivent dans les rues de la ville. Le socialisme à visage humain n'y résistera pas. "Dubček a été fait très vite prisonnier, une fois que les armées du pacte de Varsovie sont entrées dans Prague (...) 400.000 soldats occupent et bloquent les rues", se souvient Jean-Christophe Buisson, Directeur adjoint du Figaro Magazine.

À lire aussi

"L'armée tchécoslovaque ne résiste pas et les dirigeants n'ont pas même pas le temps de donner des ordres de résistance parce qu'ils sont immédiatement arrêtés", ajoute l'auteur du livre Le siècle rouge. "C'est là que Dubček était vraiment très naïf, il n'a pas vu tout ça autour de lui, il était vraiment dans son idée", analyse-t-il.

À l'étranger, on réagit très mollement

Jean-Christophe Buisson

Le lendemain matin, le calme est revenu dans la capitale tchèque. "Quand vous n'avez pas de leader, pas d'armes et en face de vous une puissance gigantesque, ce n'est pas comme aujourd'hui, par exemple en Ukraine où on a des armes, des leaders qui sont restés sur place et qui malgré la puissance, bien supérieure de l'envahisseur russe, peuvent résister", souligne Jean-Christophe Buisson.
À l'étranger, on réagit "très mollement parce qu'on est occupé par Mai 68 en France (...) les États-Unis c'est la Guerre du Viêt Nam, c'est des émeutes quand même avec les défenseurs des droits civiques... ", explique l'auteur du Siècle rouge au micro de Jour J.  "Donc tout le monde a plein de problèmes et tout le monde détourne le regard parce qu'on a toujours peur de cette Troisième Guerre mondiale d'un de ces pays où il y a des frictions [comme la France et les États-Unis, ndlr] donc là on dit : 'C'est dans l'Europe de l'Est, on leur laisse gérer ces histoires'", ajoute-t-il. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/