1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi la Russie évoque un risque de Troisième Guerre mondiale
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi la Russie évoque un risque de Troisième Guerre mondiale

ÉCLAIRAGE - Le chef de la diplomatie russe a mis en garde lundi 25 avril contre le risque d'une Troisième guerre mondiale.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov assiste à une réunion avec le secrétaire général de l'ONU à Moscou le 26 avril 2022.
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov assiste à une réunion avec le secrétaire général de l'ONU à Moscou le 26 avril 2022.
Crédit : Maxim SHIPENKOV / POOL / AFP
DÉCRYPTAGE - Pourquoi la Russie évoque un risque de Troisième Guerre mondiale
00:01:30
Thomas Pierre

La guerre en Ukraine peut-elle nous faire basculer dans un nouveau conflit mondial ? Dans un contexte de tensions sans précédent entre Moscou et l'Occident, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a en tout cas mis en garde lundi 25 avril contre le risque d'une Troisième guerre mondiale. "Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer", a-t-il estimé.

La visite la veille à Kiev d'une délégation américaine, la première depuis le début du conflit le 24 février, n'est pas étrangère à ces propos. Le chef du Pentagone Lloyd Austin et le secrétaire d'Etat Antony Blinken se sont en effet entretenus dimanche avec le président Zelensky. Au retour de cette visite, le chef du Pentagone a même estimé que Kiev pouvait gagner la guerre, une question de temps pour le président ukrainien. 


Washington vient d'accélérer ses livraisons d'équipements militaires à l'Ukraine. Les États-Unis vont également verser une nouvelle aide militaire directe et indirecte de 700 millions de dollars. Leur assistance atteint dorénavant 3,4 milliards. Les Américains fournissent désormais des armes lourdes pour contrer l'offensive russe qui se concentre sur l'est et le sud de l'Ukraine. 

Un avertissement aux Occidentaux ?

De là à voir, du côté du Kremlin, une cobelligérance de Washington dans le conflit ukrainien, il n'y a qu'un pas. Les mots de Lavrov sonnent en tout cas comme un avertissement à l'égard des occidentaux. À la mi-mars, Volodymyr Zelensky avait lui-même déclaré qu'une Troisième guerre mondiale "avait peut-être déjà commencé". 

À écouter aussi

À l'heure actuelle, il est toutefois encore difficile d'affirmer que le monde est sur le point de basculer vers un conflit généralisé. Les affirmations russes comme ukrainiennes semblent à ce stade exagérées. Certes, l'invasion de l'Ukraine par la Russie ne reste pour l'instant qu'un conflit régional entre deux pays. Mais une généralisation de cette guerre pourrait tout aussi bien venir d'une intervention militaire occidentale. 

À ce sujet, Emmanuel Macron assurait encore vendredi 22 avril, chez nos confrères de France Interqu'il fallait "peser les choses". Intervenir en Ukraine, "cela veut dire que l'on décide d'une escalade du conflit. Et cela veut dire que l'on décide - il faut que cela soit explicite - d'ouvrir une nouvelle guerre mondiale"En l'état actuel des choses, une chose est acquise : la guerre en Ukraine aura réussi à anéantir toute coopération entre la Russie et les Occidentaux. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/