1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Espagne : que devient le roi Juan Carlos après son abdication forcée ?
2 min de lecture

Espagne : que devient le roi Juan Carlos après son abdication forcée ?

Le 18 juin 2014, acculé par des scandales financiers, des révélations sur son goût pour les femmes et la chasse aux éléphants, le roi d’Espagne, Juan Carlos, doit abdiquer.

RÉCIT - Juan Carlos : la fin de règne pathétique d'un homme au parcours politique engagé
00:02:39
L'INTÉGRALE - Juan Carlos : le rejet maquillé d'un peuple envers son souverain
00:42:31
Flavie Flament & Capucine Trollion

Le 18 juin 2014, après 39 ans de règne, Juan Carlos, le roi d’Espagne, dépose sa couronne. Sur ses épaules, le poids des scandales qui, en l’espace de deux ans seulement, auront mis à terre son statut de souverain aimé de tous, ruiné l'image de sa famille si belle et unie sur les papiers glacés et de son couple de 52 ans avec la reine Sofia.

"L'annonce de l'abdication prend d'abord le pays par surprise, c'est totalement inattendu. Garder un secret en Espagne relève du défi, donc il a réussi cette gageure-là", se souvient Laurence Debray, historienne et autrice de Juan Carlos d’Espagne et Mon roi déchu et Fille de révolutionnaires. 


Juan Carlos est devenu le mal-aimé, celui qui a déçu. En 2014, chasser les éléphants au Botswana, c'est très moche. Avoir des maîtresses, cela peut froisser l’opinion, mais ça arrive à tout le monde, en revanche, les gratifier de 65 millions d’euros d’argent de poche quand le pays est en crise et que tout le monde doit faire des efforts, c’est inacceptable. Posséder une fortune à l’étranger, c’est faire offense à son peuple et à l’exigence d’exemplarité. "Le pays lui a tourné le dos, presque par dépit mais aussi, parce qu'il a beaucoup de problèmes de santé", ajoute Laurence Debray au micro de Jour J.

Une fin de règne "pathétique"

Juan Carlos ne sera plus le bienvenu dans son pays. Felipe VI, son fils, qui prend le trône à sa suite, lui coupe les vivres et l'enjoint à partir très loin. "Il est passé d'être un roi très populaire, très aimé, à un roi déchu (...) cela faisait déjà quelques années que le pays lui tournait le dos. Les sondages sont au plus mal [à l'époque, ndlr], l'Espagne sort d'une crise économique difficile et c'est sûr que son aura ne brille plus ni en Espagne, ni à l'international", analyse l'autrice de Juan Carlos d’Espagne.

À lire aussi

C'est une fin de règne pathétique pour un homme au parcours politique engagé, qui trahira l’un de ses pères spirituels, le dictateur Franco, quand il prendra sa succession en 1975 et qu’il opérera une transition démocratique. 

Juan Carlos se rend alors à  Abou Dabi en Arabie Saoudite où il y vit seul depuis 2 ans. "D'abord, il est parti personne ne savait où. Il a disparu pendant une dizaine de jours. Il est allé à  Abou Dabi parce qu'il n'avait pas trop le choix, il devait partir très très loin, on lui avait demandé de disparaître. Et c'est là où la vie privée est totalement respectée" décrit-elle. "Et comme c'était en temps de pandémie, il fallait quand même qu'il soit près d'hôpitaux et dans un pays qui maîtrise le Covid", ajoute l'autrice. Son épouse la reine Sofia est "restée à Madrid avec son fils" et sa maîtresse Corinna Larsen "lui fait un procès en Angleterre, je crois, pour harcèlement, pour avoir essayé de récupérer ses 65 millions d'euros". Donc, "Juan Carlos est un homme seul en exil", conclut Laurence Debray dans Jour J. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/