1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : les coulisses étonnantes du discours de Gorbatchev actant la fin de l'URSS
3 min de lecture

Russie : les coulisses étonnantes du discours de Gorbatchev actant la fin de l'URSS

Le 25 décembre 1991, Mikhaïl Gorbatchev quitte le pouvoir en URSS, le régime vit ses dernières heures et une page de l’Histoire se tourne.

Mikhail Gorbatchev, le 7 novembre 2014, à Berlin. (archives)
Mikhail Gorbatchev, le 7 novembre 2014, à Berlin. (archives)
Crédit : ODD ANDERSEN / AFP
RÉCIT - Le jour où Mickaïl Gorbatchev quitte le pouvoir en URSS
00:03:28
L'INTÉGRALE - URSS : les coulisses du discours de Mikhaïl Gorbatchev
00:37:08
Bastien Robin & Capucine Trollion

En décembre 1991, après plus de 6 années passées à la tête de l’union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, qui a fêté ses 60 ans en mars dernier, a bien compris depuis quelque temps déjà, qu’il fait partie de l’ancien monde. Un monde qui change, vite, trop vite peut-être. Voilà deux ans maintenant que le mur de la honte qui séparait Berlin en deux est tombé, exit la RDA, l’Allemagne est réunifiée.

La liberté, l’indépendance, le changement... Autant de mots qui résonnent dans la tête des jeunes et des moins jeunes à l’est de l’Europe en cette fin des années 80. Au fil des mois, l’URSS perd sa grandeur qui faisait sa force, et le communisme n’a rien à offrir équivalent à la soif de changement.

Pourtant, le changement, Gorbatchev l’avait accompagné. C’était même lui qui avait réorganisé économiquement le pays avec ce qu’on appelait la Perestroïka, puis qui avait promis plus de transparence, avec la glasnost, à la suite du tragique accident de Tchernobyl en 1986, un an après son arrivée au pouvoir. Mais en coulisses, c’est aussi un duel fratricide, comme l’URSS les connaît depuis sa création, qui a poussé Gorbatchev à quitter le pouvoir.

Le face-à-face avec Boris Eltsine

Face à Gorbatchev : Boris Eltsine, député de Moscou. Partisan des réformes, il juge Gorbatchev trop lent. Le 29 mai 1990, Boris Eltsine est élu, au suffrage universel, président de la fédération de Russie, alors même que Gorbatchev est lui, encore en place à la tête de l’URSS, mais élu au suffrage indirect. Deux semaines après son élection, Eltsine présente à son rival un document qui va faire imploser l’URSS : la déclaration de souveraineté de la Russie.

À lire aussi

Les deux hommes ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la sortie de crise, Eltsine veut rentrer résolument dans l’économie de marché, tandis que Gorbatchev souhaite une transition plus douce. Mais les mois passent, et le dernier représentant d’une URSS désuète finit par démissionner, le jour de Noël, dans une allocution télévisée. Le 25 décembre 1991, Mikhaïl Gorbatchev, quitte le pouvoir. Après 74 ans d’existence, l’URSS disparaît.

"Le 25 décembre, c'est la date qu'on retient, qui marque la fin de cette vieille dame née en 1922 qu'on appelle l'URSS (...) en réalité, ça fait 15 jours que l'URSS n'existe plus puisque le 8 décembre dans une forêt à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, le président de l'Ukraine et le président de la Russie ont déclaré qu'en droit international l'URSS n'existait plus, sans même la présence de Gorbatchev, qui lui, est le président formel de l'Union Soviétique", explique Jean-Christophe Buisson, directeur adjoint du Figaro Magazine, auteur du siècle rouge et du Dernier carré. "Ils ont même prévenu George Bush avant Gorbatchev que l'URSS n'existait plus", détaille-t-il.

L'anecdote du stylo de "CNN"

Juste avant son discours, "Gorbatchev a signé un décret disant qu'il passait les pouvoirs nucléaires à Elstine. Et d'ailleurs, il y a une anecdote amusante, Gorbatchev a un stylo à la main et le stylo ne marche pas. Et il ne sait pas s'il faut signer le décret avant ou après la déclaration", raconte Jean-Christophe Buisson

"Et là il y a CNN qui doit faire une interview de Gorbatchev et le patron de CNN prête son stylo Montblanc à Gorbatchev. Donc l'accord désignant Elstine comme responsable du pouvoir nucléaire en Russie a été signé avec le stylo Montblanc de Tom Johnson, le patron de CNN, qui a ensuite mis son stylo dans un musée", conclut-il.

Et pendant son discours, le drapeau de l'URSS est est descendu "sur ordre d'Elstine" et "il y a une anecdote, le nouveau drapeau [de la Russie, ndlr] n'est pas mis du bon côté. Preuve que les Russes ne savent même pas quel est leur nouveau drapeau, ils mettent le blanc en bas, donc ils le retournent vite", ajoute Jean-Christophe Buisson.

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/