3 min de lecture Santé

Coronavirus : où en est le processus de vaccination dans le monde ?

DÉCRYPTAGE - La Grande-Bretagne et la Russie ont annoncé débuter leur campagne de vaccination dès la semaine prochaine. Qu'en est-il ailleurs ?

>
Saison 2 - 9. Coronavirus : le point sur la course aux vaccins Crédit Image : CHANDAN KHANNA / AFP | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Le compte à rebours est lancé. Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 devraient commencer dès la semaine prochaine au Royaume-Uni et en Russie. Mercredi 3 décembre, le gouvernement britannique est devenu le premier au monde à approuver l'utilisation massive du vaccin de Pfizer/BioNTech. Répondant à des "normes strictes de sécurité, de qualité et d'efficacité", il sera disponible la semaine prochaine dans le pays, a fait savoir Londres. 

Quelques heures seulement après cette annonce, Vladimir Poutine a demandé que les vaccinations "à grande échelle", gratuites pour les Russes, commencent "à la fin de la semaine prochaine". Le Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, est encore dans sa troisième et dernière phase d'essais cliniques. Ses créateurs le disent efficace à 95%, comme le Pfizer/BioNTech.

Quant aux États-Unis et en Europe, les autorités examinent toujours plusieurs projets de vaccin. L'Agence européenne des médicaments (AEM), organe de l'Union européenne, a annoncé qu'une réunion serait tenue le 29 décembre 2020 pour étudier la demande d'autorisation du vaccin produit par le laboratoire américain Pfizer et allemand BioNTech.

Où en est le processus de vaccination dans le monde ?

- Au Royaume-Uni, le gouvernement britannique a donc accordé son feu vert au vaccin avec la mise en place d'une procédure "express" d'examen continu de son Agence du médicament (MHRA). Une rapidité d'approbation qui devrait permettre aux Britanniques les plus vulnérables de pouvoir se faire vacciner à partir du 8 décembre

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 18h - Coronavirus : "Nous sommes sur un fil", alerte Olivier Véran

- En Russie, le président Vladimir Poutine a chargé le gouvernement d'accélérer le processus de validation du vaccin anti-Covid. Le 11 août, les autorités avaient déjà approuvé Spoutnik V avant même que la phase 3 ne commence. Mais le Kremlin vient d'ordonner de débuter les vaccinations "à grande échelle" des "populations à risque" aux alentours du 10 décembre. Celle du grand public devrait commencer début 2021.

- En Europe, l'Agence européenne du médicament, qui a également mis en place une procédure accélérée, doit se prononcer le 29 décembre "au plus tard" sur le vaccin Pfizer/BioNTech, et d'ici au 12 janvier sur celui du concurrent américain Moderna. Le feu vert définitif à la mise sur le marché sera ensuite donné par la Commission européenne.

- En Francedeux grandes phases sont envisagées. Une première campagne de vaccination "très ciblée" entre fin décembre et début janvier pour les personnes prioritaires, suivie par une deuxième campagne "plus large" destinée au grand public, entre avril et juin. Le Premier ministre Jean Castex devait préciser cette stratégie ce jeudi 3 décembre

- Aux États-Unis, Pfizer/BioNTech et Moderna ont tous deux déposé des demandes d'autorisations d'utilisation en urgence de leur vaccin auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA). La procédure américaine prévoit un processus de consultation publique. Ce conseil consultatif pour le vaccin Pfizer est prévu le 10 décembre, celui pour Moderna le 17 décembre. Mais les autorités américaines se disent prêtent à commencer les vaccinations "dès le 11 ou le 12 décembre", deux jours seulement après l'aval de la FDA.

La Chine, quant à elle, autorise depuis cet été les inoculations urgentes de vaccins non encore homologués, pour les employés et étudiants se rendant à l'étranger, ou pour les soignants. Le 20 novembre, près d'un million de personnes en Chine avaient déjà bénéficié d'inoculations "d'urgence" de deux vaccins expérimentaux de la société chinoise Sinopharm.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants