1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : comment va se passer la vaccination ?
2 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : comment va se passer la vaccination ?

DÉCRYPTAGE - Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 devraient commencer dès la semaine prochaine au Royaume-Uni.

Un vaccin (illustration)
Un vaccin (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Fred Tanneau
Coronavirus au Royaume-Uni : comment va se passer la vaccination ?
02:30
Marie Billon - édité par Thomas Pierre

Les 800.000 premières doses du vaccin sont parties de Belgique mercredi 2 décembre, destination le Royaume-Uni. Elles pourraient débarquer dès ce jeudi. Et c’est à priori lundi que les aiguilles devraient commencer à faire leur travail. 

Ces doses vont arriver dans une cinquantaine d’hôpitaux du pays. Et si en théorie, ce sont les maisons de retraites ; leurs pensionnaires et leurs employés, qui doivent être vaccinés les premiers. Mais le vaccin est difficilement transportable : il doit être congelé à -70 degrés et on ne peut ouvrir et fermer les congélateurs spéciaux dans lesquels il est transporté par lot d’environ 1.000 doses. C’est compliqué. Les Britanniques ont un peu mis la charrue avant les bœufs. Résultats, ce sont finalement les médecins, infirmiers et certains patients qui seront inoculés les premiers.

Quand le défi logistique sera surmonté, la vaccination aura lieu dans trois types d'endroits : les hôpitaux, des centres de vaccinations (qui sont en train d’être mis en place dans des gymnases ou des parkings par exemple), et chez les médecins généralistes, ainsi que peut-être les pharmacies.

Pourquoi si vite ?

Boris Johnson, le Premier ministre, voulait que le Royaume-Uni soit le premier pays occidental à approuver un vaccin. Mais les autorités sanitaires assurent qu’elles suivent des protocoles similaires à ceux de l’Agence européenne du médicament (AEM). La différence vient du fait d’abord que le Royaume-Uni n’est plus dans l’UE, donc ne dépend plus de l’AEM pour prendre sa décision. 

À lire aussi

Et ensuite, l’Agence elle-même a expliqué que le Royaume-Uni a eu accès à un "outil régulatoire" auquel elle-même n’a pas accès. Londres peut donc approuver temporairement le vaccin pour cause d’urgence sanitaire. 

Comment le vaccin est-il perçu ?

Comme en France, la vaccination ne sera pas obligatoire. Alors selon un sondage YouGov, 67% de la population se dit prêt à avoir le vaccin. Seulement 21% ne pensent pas l’accepter. Ce qui explique ce haut taux de confiance, ce sont peut être les efforts pédagogiques entamés depuis des mois, notamment par les scientifiques. 

Certains ont fait des vidéos postées sur les réseaux depuis leur laboratoire pour expliquer le processus de fabrication par exemple. Autres exemples, les autorités locales sont en train de former des "ambassadeurs du vaccin" issue de la communauté locale.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/