2 min de lecture Italie

Coronavirus en Italie : non, un prêtre ne s'est pas sacrifié pour un patient plus jeune

FACT CHECKING - L’épidémie de coronavirus s’accompagne de nombreuses fausses nouvelles. Nouvel exemple avec l’Italie, devenue une terre de prédilection pour les "fake news".

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus en Italie : non, un prêtre ne s'est pas sacrifié pour un patient plus jeune Crédit Image : ANDREA PATTARO / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Charles Deluermoz

L’Italie détient, pour l’instant, le terrible record du nombre de personnes décédées à cause du Covid-19. Avec plus de 8.000 cas, le pays doit également faire face à une véritable invasion de "fake news" sur les réseaux sociaux italiens et dans le reste du monde.

Nombreux sont ceux à prendre en exemple l’Italie pour dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire, la botte du sud de l’Europe ayant été touchée avant nous. Comme par exemple avec cette vidéo partagée sur Twitter et Facebook où l’on voit un homme s’écrouler en pleine rue avec un policier venant à sa rescousse. Quelques secondes plus tard, c’est une femme qui à son tour perd connaissance, masque chirurgical sur le nez, avec ce message : "Les cadavres jonchent le sol en Italie, une grippe ?".

Après vérification, le journal 20 Minutes a appris que la femme avait été hospitalisée pour une anémie, ce qui n'a rien à voir avec le Covid-19. Donc non, les gens ne tombent pas d’un coup dans la rue comme certains l’avaient cru en janvier dernier en Chine. À Wuhan, des vidéos d’habitants évanouis sur le trottoir circulaient : c’était en fait des SDF qui n’avaient pas trouvé d’autre abris que le trottoir.

Le masque "Easybreath" de Décathlon, vraiment utile ?

Le problème, c'est que ces "fake news" sont tellement présentes que l'on ne distingue plus ce qui vrai de ce qui est faux. Comme par exemple, parmi ces images de cadavres dans les rues, d’armées dans les villes, d'hôpitaux qui soignent sur le trottoir, cette photo d’un médecin italien ayant mis sur la tête de son patient un masque de plongée Décathlon "easybreath" pour qu’il respire mieux.

À lire aussi
En très bon état, les mosaïques ont été retrouvées sous des vignes découverte
Italie : une mosaïque romaine retrouvée intacte sous des vignes

Les avis sont partagés, c’est surement faux alors que cette fois c’est vrai. Le magasin de sport, malgré sa prudence quant au résultat, à donner les plans de son produit pour aider les hôpitaux même si c’est difficile à croire. 

Un prêtre italien ne s'est pas sacrifié

Plus complexe qu’une belle histoire, il y a celle du prêtre d'un village de Lombardie qui a préféré offrir son respirateur à un patient plus jeune. Et en est mort. Magnifique récit de sacrifice. Sur Twitter on réclame sa béatification, sauf que c’est faux : l’affaire a été démentie par le diocèse de Bergame. Le prêtre italien est bien mort mais il ne s’est pas forcément sacrifié et des vérifications sont encore en cours

L’Italie, meurtrie de "fake news", doit en plus du coronavirus se battre pour montrer qu’elle n’est pas une nation à l’abandon, comme le montre ces messages, donc "forza" et ne relayez pas. 

Les amoureux n'ont pas de dérogation au confinement

Enfin, pour finir, voici un point d’éclaircissement concernant les autorisations de sorties en France. C’est le journal Libération qui répond à cette question terrible : non, les amoureux ne peuvent pas se rendre visite pendant le confinement. Seul un motif familial impérieux en cas d’urgence familial est possible précise le ministère de l’Intérieur. N’invoquez ni poésie, ni passion pour Jacques Demy auprès des forces de l’ordre, cela ne fonctionnera pas. L’amour reviendra vite, le confinement peut donner beaucoup d’idées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants