2 min de lecture Coronavirus

Le coronavirus est-il un tue l'amour ?

Le gouvernement multiplie ses annonces de restrictions et recommande, entre autre, de limiter les contacts trop rapprochés. Pourtant il semblerait que le virus ne soit pas un frein à l'amour.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Le coronavirus est-il un tue l'amour ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Marie Gingault

Cela peut sembler futile ou secondaire et pourtant à l'heure où l'on nous demande de ne plus nous serrer la main et d'éviter les contacts trop rapprochés, je suis sure que vous êtes nombreux à y avoir pensé : le coronavirus est-il un tue l'amour ? 

Et bien nos confrères de l'agence France Presse ont mené l’enquête et direction d'abord l'un des temples du sexe à Paris, un club échangiste : le Mask, c'est son nom, ça ne s'invente pas. Depuis une semaine cet établissement a vu sa fréquentation baisser de l'ordre de 30%. La direction a installé du gel hydroalcoolique et des masques chirurgicaux à l'entrée. Masque indispensable en temps normal pour pénétrer dans cette enceinte, d'habitude c'est plutôt dentelle ou style vénitien mais par les temps qui courent la version hôpital, nous dit l'AFP, fait largement l'affaire. 

Autre lieu de drague : les réseaux sociaux et notamment les applications de rencontre. Tinder, la plus célèbre du genre, a pris un certain nombre de mesures ces derniers jours, preuve une fois encore que la question se pose. Elle met en garde ses utilisateurs et rappelle entre deux matchs (entre deux échanges virtuels) les consignes de l'OMS.

Après ça n’empêche visiblement pas les adeptes de passer à l'acte. Leila par exemple, a vu ses propositions de rendez vous plus ou moins galants se multiplier ces derniers jours.
"J'ai l'impression que ça booste, tout le monde se connecte, se décoince", raconte la jeune femme. 

Le coronavirus, sujet de drague ?

À lire aussi
Emmanuel Macron, président de la République, le 18 mai 2020 économie
Emmanuel Macron appelle à "se préparer" à une rentrée économique "très dure"

Lors de son 2ème rendez vous avec Olivier, Camille elle, reconnait s’être posée pas mal de questions liées au virus. Les deux trentenaires se sont finalement retrouvés au cinéma, explique l'AFP. "Devant le film, il m'a proposé de boire dans sa boisson avec sa paille, j'ai réfléchi quelques secondes avant finalement de dire oui, de peur de jeter un froid", avoue Camille.

Même retour dans les bars parisiens, le virus serait même une bonne entrée en matière si l'on en croit quatre hommes, la quarantaine, accoudés dans un pub des grands boulevards.
"C'est un bon sujet de conversation disent-ils, ça nous arrange pour aborder les filles... Je vous laisse faire le test".

En attendant, la règle vous la connaissez, c'est lavage de main toutes les heures, on ne le répétera jamais assez. Et correctement, c'est à dire pendant 25/30 secondes au minimum. Seul un bon lavage au savon est efficace. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Virus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants