3 min de lecture Social

Grève du 5 décembre : pourquoi les syndicats appellent-ils à manifester ?

ÉCLAIRAGE - Les syndicats appellent à une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites le 5 décembre. Ils s'opposent notamment au système de retraite à points voulu par le gouvernement dès 2025.

Un cheminot en grève (illustration)
Un cheminot en grève (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Dans un peu plus de deux semaines, le 5 décembre, se tiendra la grève tant redoutée par le gouvernement et les Français. De nombreux syndicats ont appelé à une "première journée de grève interprofessionnelle", qui sera potentiellement reconduite. Opposés à la réforme des retraites par point à partir de 2025, tous réclament la convergence des luttes.

Cheminots, personnels aériens, salariés de la RATP, personnels hospitaliers, professeurs, pompiers, forces de l'ordre, étudiants ou encore La Poste sont appelés à se mobiliser. Les "gilets jaunes" comptent aussi se joindre aux différents cortèges.

"Les organisations syndicales et de jeunesse s'engagent à construire un plan d'action contre le projet de réforme de retraites par points et pour gagner un renforcement, une amélioration du système actuel de retraites solidaire et intergénérationnel", ont écrit les syndicats dans un communiqué.

Invité de RTL le 12 septembre dernier, Philippe Martinez a exprimé l'une des revendications de la CGT. Il faut selon lui "partir du régime de retraite que nous avons tous et prendre en compte la pénibilité pour tout le monde. C’est un droit et la question est de savoir comment on étend ce droit à plus de monde", a-t-il lancé. Par ailleurs, le secrétaire général de la CGT souhaite un âge de départ à la retraite fixé "à 60 ans" et "plus tôt pour les métiers pénibles".

La SNCF et la RATP inquiets pour leurs régimes spéciaux

À lire aussi
L'Opéra Garnier à Paris retraites
Réforme des retraites : la grève a coûté 2,5 millions d'euros à l'Opéra de Paris

Dans le domaine des transports, notamment à la SNCF et à la RATP, la disparition des régimes spéciaux inquiète les salariés qui souhaitent conserver leurs droits et leurs avantages, comme les points de pénibilités par exemple. Pour Bruno Le Maire, invité RTL le 28 octobre dernier, "rien ne justifie le maintien de ces régimes spéciaux. (...) Ils ne sont plus défendables". 

Les enseignants dénoncent leurs bas salaires

La question des salaires est liée à celle des retraites, c'est pourquoi les syndicats Unsa-Éducation et Sud-éducation appellent à rejoindre la grève interprofessionnelle. Ils dénoncent des salaires trop bas et réclament indemnités, primes et meilleurs conditions de travail. Pour l’heure, le ministère de l’éducation nationale n’a pas encore reçu de préavis de grève.

Les étudiants contre la précarité

Représentés par l'Une et Solidaires, les étudiants sont eux aussi appelés à se mobiliser le 5 décembre. Ils dénoncent la précarité à laquelle ils font face, indiquant ne pas pouvoir travailler dans de bonnes conditions et manquer de moyens pour se loger et se nourrir. Un phénomène particulièrement mis en avant depuis qu'un étudiant lyonnais s'est immolé par le feu le 7 novembre dernier devant un Crous.

L'hôpital, la police, la Poste dénoncent leurs conditions de travail

L'hôpital public, en crise depuis plusieurs mois se joindra lui aussi à la mobilisation à l'appel du syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI CFE-CGC). Quant au syndicat des internes en médecine, il sera en grève à partir du 10 décembre. Dans la police, Alliance et Unsa Police invitent les agents à ne faire aucune intervention sauf en cas d'appels d'urgence et à fermer symboliquement les commissariats. Des syndicats de pompiers sont également sur le pont. Tous revendiquent une amélioration de leurs conditions de travail. 
A la Poste, en pleine réorganisation depuis un mois causant des retards dans la distribution des courriers, les salariés se mobilisent aux aussi contre de mauvaises conditions de travail et veulent protéger ce service public. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Réforme des retraites Syndicats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants