1 min de lecture Santé

Crise des hôpitaux : que contient le plan santé dévoilé par Édouard Philippe ?

Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont dévoilé ce mercredi 20 novembre leur plan d'urgence pour sauver l'hôpital public.

Le Premier ministre Édouard Philippe, le 20 novembre 2019.
Le Premier ministre Édouard Philippe, le 20 novembre 2019. Crédit : Martin BUREAU / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

"Des moyens considérables" destinés à "redonner de l'oxygène à la communauté des soignants" : c'est comme cela qu'Édouard Philippe a présenté le plan d'urgence du gouvernement pour sauver les hôpitaux publics, paralysés par une crise sans précédent depuis huit mois.

Des moyens, oui. Mais quels moyens ? Le Premier ministre et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont détaillé les principales mesures qui poursuivent trois objectifs : "redonner envie de s'engager à l'hôpital public et d'y construire une carrière", "lutter contre la bureaucratie dans les hôpitaux" et "dégager des moyens supplémentaires, immédiatement et dans la durée".

Pour répondre à la question de la précarité des infirmiers et aides-soignants, Agnès Buzyn a annoncé la mise en place d'une prime annuelle de 800 euros net, qui sera attribuée de manière "pérenne" à quelque 40.000 infirmiers et aides-soignants vivant à Paris et sa proche banlieue et gagnant moins de 1.900 euros par mois.

Coup de pouce d'1,5 milliard pour les hôpitaux

Autre mesure : le budget des hôpitaux va bénéficier d'un coup de pouce d'1,5 milliard d'euros sur trois ans, avec 300 millions d'euros débloqués dès 2020.

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

"Cet argent vient en plus de la trajectoire budgétaire prévue par le gouvernement" et "l'augmentation sera votée dès la semaine prochaine dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale", a précisé Édouard Philippe. Ajoutant aussi que "l'intégralité" des 400 millions d'euros de crédits gelés en début d'année serait "débloquée dans les prochaines jours".

Enfin, concernant la dette des hôpitaux publics -qui s'élève à 30 milliards d'euros-, le plan d'urgence prévoit une reprise d'un tiers soit de 10 milliards d'euros sur trois ans mais sous conditions, comme annoncé par RTL ce mercredi matin.

Pour bénéficier de cet argent, les hôpitaux devront présenter des projets d'investissement ou d'innovation solides. Le Premier ministre a décrit cette mesure comme un "signe inédit de confiance du gouvernement envers l'hôpital public" qui doit permettre d'alléger le fardeau des intérêts d'emprunt et de "moderniser" les établissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Hôpitaux Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants