1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : quels événements sont d'ores et déjà annulés ?
3 min de lecture

Coronavirus : quels événements sont d'ores et déjà annulés ?

Le marché de Noël de Strasbourg, le carnaval de Dunkerque ou encore le salon de l'Agriculture... Ces trois rendez-vous majeurs ne pourront pas se tenir en raison de l'épidémie de coronavirus.

Le carnaval de Dunkerque (illustration).
Le carnaval de Dunkerque (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Marie Gingault & AFP

L'épidémie de coronavirus a eu raison de nombreux événements. Ceux-ci se voient être reportés, modifiés voire pire : annulés. Parmi eux, le marché de Noël de Strasbourg. À deux mois de Noël, la municipalité a annoncé l'annulation de son mythique marché.

C'est un coup dur pour les Strasbourgeois. Leur marché de Noël, si festif et populaire, ne pourra pas se tenir cette année en raison de l'épidémie de coronavirus qui continue de sévir en France et à l'étranger. Cet événement n'avait été suspendu que pendant la Seconde Guerre mondiale. Même après l'attentat jihadiste de 2018, qui avait fait 5 morts, le marché de Noël n'avait fermé que pendant deux jours, avant de rouvrir une fois la cavale de Cherif Chekatt terminée.


L'annulation du marché de Noël de Strasbourg pourrait s'étendre aux autres villes de la région, comme à Colmar où le marché de Noël est fréquenté par 1,5 million de visiteurs chaque année. Le marché de Metz est également menacé puisque, comme l'a souligné le préfet de Moselle Laurent Touvet, si Metz est la seule ville à maintenir son marché, celui-ci risque d'attirer trop de monde. Concernant Colmar, la décision sera rendue le 30 octobre "en collaboration avec les acteurs concernés", a annoncé ce jeudi le maire Éric Straumann, sur Facebook.

Le carnaval de Dunkerque

Autre événement très attendu et qui ne pourra malheureusement pas se dérouler cette année : le carnaval de Dunkerque. En raison de l'épidémie de coronavirus, ce sont trois mois de festivités (de janvier à avril) qui ne pourront avoir lieu à Dunkerque et dans ses proches communes. 

À lire aussi

"Nous venons de prendre une très lourde décision, mais elle ne signifie pas la mort du carnaval", a déclaré le maire de Dunkerque Patrice Vergriete avant d'ajouter : "Nous ferons différemment, mais nous donnerons tout de même un esprit carnavalesque au territoire, a assuré l'élu avant de lancer un appel aux Dunkerquois : "Je compte sur les habitants pour, en responsabilité, inventer avec nous une façon de faire le 'carnavirus'".

Le salon de l'Agriculture

Enfin, RTL vous l'avait annoncé le 13 octobre dernier : le salon de l'Agriculture, prévu en février 2021, n'aura pas lieu, en raison de la situation épidémique qui est largement préoccupante en France

Cet événement, largement suivi chaque année avec des milliers de visiteurs, devra faire l'impasse sur sa 58e édition qui est reportée à l'année 2022. En 2019, 633.000 personnes s'étaient rendues Porte de Versailles, et d'après nos confrères du Figaro elles étaient 428.000 en 2020. Un chiffre en baisse après l'annulation de la dernière journée du salon, déjà pour cause d'épidémie de coronavirus.

Toutefois, la "plus grande ferme de France" s'adapte à la situation épidémique sans renoncer : si le salon est annulé, le Concours Général des Produits sera néanmoins organisé en régions tandis que des marchés fermiers auront lieu à Paris. De cette façon, les produits agricoles français peuvent continuer d'être mis en avant, malgré l'annulation de la foire agricole la plus importante de France.

La marche des fiertés

D'abord reportée avant d'être finalement annulée, la traditionnelle Marche de Fiertés parisienne devait se tenir le 7 novembre prochain dans la capitale. Toujours en raison de la crise sanitaire, ce rassemblement de la communauté LGBTQ+ n'aura pas lieu cette année.

"Nous ne négocions pas avec la sécurité du public, des militant·e·s et des bénévoles (...) nous n’appelons pas le public et les associations à défiler dans les rues", avait ainsi déclaré à Têtu, l'Inter-LGBT, l'association organisatrice de l'événement. Si la Marche des Fiertés est annulée, l'Inter-LGBT a toutefois précisé que des rassemblements moins importants se tiendront un peu partout en Île-de-France. 

Ainsi, des rendez-vous ponctuels auront lieu à Paris et en banlieue pour "sensibiliser le public, alerter les pouvoirs publics et inscrire les sujets LGBTQI+ dans l'agenda politique", a indiqué le collectif au magazine. Ces derniers se dérouleront du 2 au 7 novembre prochains.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/