1 min de lecture Faits divers

Nord : deux pompiers agressés lors d'une intervention à Dunkerque

Deux sapeurs-pompiers de Dunkerque ont été agressés dimanche matin. On leur a arraché leur masque et craché au visage.

Des sapeurs-pompiers (illustration)
Des sapeurs-pompiers (illustration) Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
Patrick Durieux édité par William Vuillez

Crachats, exposition au sang, violences, insultes... Ce dimanche 6 septembre au matin, deux sapeurs-pompiers de Dunkerque ont été agressés alors qu'ils intervenaient pour une rixe dans une supérette. Les pompiers ont été appelés peu avant 7h30 à la suite d'une bagarre entre plusieurs personnes. 

À leur arrivée à la supérette, les hommes du feu ont découvert sept personnes, encadrées par les forces de police, dont deux blessées, qui nécessitaient une assistance. Lors de la prise en charge, un des blessés s'est alors mis à insulter deux des sapeurs-pompiers, avant de les menacer, ont raconté à RTL les pompiers de Dunkerque. Ils ont subitement chargé les agents pour leur arracher leur masque. Ceux-ci se sont alors retrouvés exposés au sang. 

La "victime" transformée en agresseur a ensuite craché au visage des sapeurs-pompiers, ont-ils expliqué. En cette période si particulière d'épidémie de Covid, il était nécessaire de savoir de suite si l'individu était porteur du virus ou non, mais au regard de son état, il n'a pu être testé

Par précaution, les deux sapeurs-pompiers ont donc été immédiatement placés en quatorzaine sur avis de l'officier de santé au SDIS. Assez choqués, ils bénéficieront également d'un soutien psychologique. Un dépôt de plainte devait être réalisé ce dimanche matin contre cet individu déjà connu des services de police.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Dunkerque Nord
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants