3 min de lecture Jeux vidéo

Le jeu vidéo, un marché de plusieurs milliards d'euros convoité

Deux nouvelles consoles de jeu, l'une de Sony, l'autre de Microsoft, vont sortir pour Noël 2020. Le marché, lucratif, est bousculé par l'arrivée du smartphone.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Le jeu vidéo, un marché de plusieurs milliards d'euros convoité Crédit Image : AFP/BERTRAND GUAY | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Paul Turban

Sony a annoncé que la console Playstation 5 sortira pour Noël 2020 pour affronter la console de Microsoft. C'est rassurant ce monde où Airbus affronte Boeing, où l'OM affronte le PSG, où on est Nike ou Adidas, où Mario affronte son frère Luigi. Mais c'est un peu le monde d'avant. 

On parle d'un marché de 100 millions de consoles de chaque côté. Mais les "street fighters" historiques du jeu vidéo sont déjà un peu vieillissant. J'ai même envie de vous dire qu'ils ont intérêt à sortir ensemble pour faire bloc face au nouveau monde en train d'apparaître. C'est le monde de Netflix, celui où on ne possède plus les consoles.

Le monde de jeu vidéo est en train de connaître ce qu'ont connu le cinéma, le disque ou la télé ont déjà connu, la dématérialisation, ce qu'on appelle le "cloud gaming". Sony et Microsoft sont les dinosaures du jeu vidéo. 

On est loin de l’extinction de l'espèce, d'ailleurs ils s'adaptent. Il y a toujours 300 millions de joueurs sur console, 200 millions sur PC. Ces deux supports génèrent rien qu'en France 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires. C'est donc le modèle dominant, le T-Rex du monde du jeu. 

Le smartphone bouscule le marché

À lire aussi
Meeting de Donald Trump à Minneapolis États-Unis
Donald Trump débarque sur la plateforme Twitch

Mais le modèle économique est en train de changer. Les concurrents qui font face à Sony et Microsoft s'appelle Apple Arcade, Google stadia et le chinois Tencent. Ils ont derrière eux deux milliards de propriétaires de smartphone

Le jeu sur smartphone est un marché naissant, un peu plus d'un milliard de chiffre d'affaires donc 5 fois moins que les PC et les consoles en France. Mais vous avez deux atouts de poids. Google et Apple proposent des abonnements avec des catalogues impressionnants : un million et demi de jeu sur la plateforme et 300.000 chez Apple.

Par ailleurs, ce système d'abonnement et de "cloud" met un terme à l'obsolescence des machines. C'était quand même le ressort économique des fabricants de consoles, chaque nouveau modèle qui sortait rendait le précédent "has been". Ce n'est plus le cas avec les applications.

Le smartphone, un marché lucratif

Ce marché du mobile est très rentable économiquement. D'abord, la production de jeux vidéo, c'est la première industrie culturelle française, devant le cinéma ou la musique. 

Ensuite, il y a une rentabilité économique pour les plateformes Apple ou Google car on passe 10 % de notre temps à jouer sur notre téléphone portable mais ça représente déjà les 3/4 des achats d'applications payantes.

Ce ne sont pas les jeunes qui dépensent leur argent avec ces jeux sur téléphone. Et c'est pour ça que le marché du jeu est très lucratif. Le public a des moyens. L'âge moyen du joueur est de 40 ans, et un joueur sur 2 est une femme.

Le plus

Deux dirigeants ont été nommés à la tête de Nissan. Une nomination qui rassure au Japon mais aussi chez Renault. On tente de tourner la page Carlos Ghosn qui se débat avec la justice japonaise depuis bientôt un an. Tout n'est pas réglé pour autant car Nissan affiche les plus mauvais résultats depuis 10 ans.

Cette réorganisation chez Nissan risque aussi de relancer les rumeurs sur un départ du numéro 2 françaisThierry Bolloré, dont les relations avec le président Jean-Dominique Sénard sont, il parait, tendues et qui est un des derniers survivants en haut de l’état major de l'époque Ghosn.

La note

5/20 à l'EPR de Flamanville. Le chantier de l'EPR dans la Manche est un naufrage. Les 8 soudures défectueuses que l'on a découvertes vont coûter plus d'1 milliard pour être comblées. On atteint donc un budget de 12 milliards à ce jour. Trois fois plus que prévu au départ et un retard de 10 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Économie Sony
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants