3 min de lecture Jeux vidéo

Playstation 5 : date de sortie, nom, manettes révolutionnaires... Que nous réserve Sony ?

ÉCLAIRAGE - L'entreprise japonaise prépare la suite de la PlayStation 4 désormais en fin de cycle et la rapidité devrait être au rendez-vous.

La Playstation 4 de Sony
La Playstation 4 de Sony Crédit : Sony
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Que les gamers du monde entier préparent leur agenda, Sony vient de révéler la date de sortie de sa prochaine console PlayStation. "Aujourd'hui, je suis fier de vous annoncer que notre console nouvelle génération sera baptisée PlayStation 5 et que nous la commercialiserons pour les fêtes de fin d'année en 2020", a annoncé Jim Ryan, le président de Sony Interactive Entertainment dans un billet de blog publié le 8 octobre 2019. 

Ces annonces ne sont pas une grande surprise puisque toutes les consoles de la marque ont le même nom et que la période de Noël est toujours la cible commerciale privilégiée de l'industrie vidéoludique. Mais cette annonce a le mérite de graver dans le marbre ce que beaucoup pressentaient. 

Jim Ryan n'en dit pas plus sur la console ou les jeux attendus pour le lancement mais il a décidé de confier quelques indiscrétions sur la prochaine manette de la fameuse console. "Un de nos objectifs avec cette nouvelle génération était d'amplifier le sentiment immersion des joueurs. Nous avons eu l'opportunité de travailler sur ce volet et de ré-imaginer le sens du toucher via cette manette". La première chose qui devrait changer sont les vibrations. 

De nouvelles sensations tactiles

Pour l'instant, la manette vibrait plus ou moins fortement pour amplifier les explosions ou les chutes de personnages. Une technologie désormais ancienne et peu variée. Sony a fait le choix des "retours haptiques" qui permettra d'affiner le ressenti des joueurs et de différencier au toucher le crash de voiture du tacle de footballeur.

À lire aussi
Les robots exterminateurs de la saison 10 de "Fortnite" jeux vidéo
Fortnite : pourquoi le jeu est mis en sommeil par son éditeur

Sony promet même d'offrir aux doigts des gamers diverses sensations de textures. Vous devriez vous rendre compte si votre personnage court sur une pelouse ou dans un marécage avec cette nouvelle technologie.

L'autre innovation sera intégrée aux gâchettes (les boutons L2/R2 sous lesquels reposent vos index). Ces boutons pourront désormais résister à la pression que vous exercerez dessus pour offrir une variété de sensation. Appuyer sur l'accélérateur ou bander un arc n'offriront pas les mêmes impressions. 

Une mémoire personnalisable

L'une des autres innovations principales de la console que décrivent nos confrères du magazine Wired se situera dans la puissance de calcul naturellement avec un meilleur processeur (et des jeux capables de s'afficher en très, très haute définition, 8K) mais aussi un disque dur plus performant.

Cela permettra par exemple de limiter les temps de chargement entre les zones de jeu lorsque vous téléportez un personnage dans un jeu en monde ouvert par exemple. Il sera aussi possible de mieux gérer les jeux et la mémoire de votre console en supprimant, par exemple, les modes multijoueurs d'un jeu pour ne conserver que la campagne solo. Une vision plus personnalisable et légère de l'angoissante gestion du disque dur.

Excellente nouvelle aussi pour ceux qui avaient une vaste collection de jeux PlayStation 4, la PS5 permettra la rétrocompatibilité : il sera possible de jouer aux vieux jeux sur la nouvelle console. Une fonctionnalité absente des précédentes éditions qui faisait toujours râler les consommateurs. Pour le prix, la date précise, le design et les premiers titres... il faudra attendre un petit moment avant d'en savoir plus. Et n'espérez pas en découvrir plus cet été, Sony ne sera pas présent à l'E3.

Streaming et mobilité

Sony semble se concentrer depuis quelques temps sur le volet réseau (on compte près de 34 millions d'abonnés au service PlayStation Plus dans le monde, d'après les chiffres de mars 2018). "Nous devons abandonner la façon traditionnelle de voir le cycle de vie des consoles. Nous ne sommes plus dans une époque où l'on peut distinguer la console d'un côté et le réseau de l'autre, comme s'il s'agissait de deux choses différentes", expliquait John Kodera lors d'un précédent point sur le projet.

Ce genre de déclaration pourrait faire penser à une offre de streaming révolutionnaire, offre qui commence à se développer sur le modèle de Netflix. Les joueurs n'auraient plus de consoles chez eux mais ils accéderaient à un flux depuis chez eux alors que les calculs seraient opérés au lointain dans des super-ordinateurs et serveurs géants. Cela pourrait signifier un modèle économique différent pour Sony et une nouvelle façon de payer pour les consommateurs. Ceux-ci pourraient payer moins cher une console et des accessoires pour payer un abonnement plus coûteux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Fil Super Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants