1 min de lecture Santé

Pandémies futures : l'ONU alerte sur les risques de transmission de l'animal à l'homme

Un rapport de l'ONU lance l'alerte : "Si nous continuons (...) à détruire nos écosystèmes, nous pouvons nous attendre à voir un flux constant de ces maladies passer des animaux aux humains dans les années à venir."

Un pangolin au Zimbabwe (illustration).
Un pangolin au Zimbabwe (illustration). Crédit : Jekesai Njikizana / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

"La science est claire : si nous continuons à exploiter la faune et à détruire nos écosystèmes, nous pouvons nous attendre à voir un flux constant de ces maladies passer des animaux aux humains dans les années à venir." Dans un rapport rendu public en début de semaine, l'ONU alerte sur les risques de nouvelles pandémies dues à une transmission de l'animal à l'homme. 

Selon un résumé de l'ONU, notre mode de vie est en cause. Il met notamment en avant "une demande accrue de protéines animales; une augmentation de l'agriculture intensive et non durable; l'utilisation et l'exploitation accrues de la faune; et la crise climatique."

"Pour prévenir de futures épidémies, nous devons devenir beaucoup plus conscients de la protection de notre environnement naturel", prévient l'organisation internationale. Elle souligne que l'Afrique "en particulier" est une des clefs pour "éviter les flambées futures."

Le monde, et en premier lieu l'Afrique, doit développer "des approches intégrant la santé humaine, animale et environnementale." "Mais avec leurs expériences avec Ebola et d'autres maladies émergentes, les pays africains montrent des façons proactives de gérer les épidémies. Ils mettent en oeuvre, par exemple, de nouvelles approches basées sur les risques plutôt que sur des règles pour lutter contre les maladies", explique l'ONU.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine ONU
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants