1 min de lecture Risque sanitaire

Kazakhstan : une "pneumonie inconnue" se développe dans le pays, selon la Chine

VU DANS LA PRESSE - Alors que le Kazakhstan s'est reconfiné il y a maintenant une semaine pour endiguer l'épidémie de coronavirus qui reprend de l'ampleur, une nouvelle menace fait son apparition selon l'ambassade chinoise : une pneumonie "inconnue".

L'épidémie a fait au moins 788.242 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.
L'épidémie a fait au moins 788.242 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Crédit : RUSLAN PRYANIKOV / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux Journaliste

L'ambassade de Chine alerte d'un nouveau danger potentiel. Selon eux, une "pneumonie inconnue" sévirait actuellement au Kazakhstan. Le virus n'est pour l'instant identifié et ne serait pas issu de la même souche que le coronavirus. Ce que démentent les autorités kazakhs. 

Déconfiné depuis le 11 mai, le Kazakhstan a entamé un nouveau confinement pour faire face à l'épidémie de coronavirus qui "ravage" le pays d'Asie centrale. Le ministère de la Santé du Kazakhstan a déclaré avoir enregistré plus de 32.000 cas de pneumonie entre le 29 juin et le 5 juillet, ainsi que 451 décès.

D'après le site internet de l'ambassade chinoise qui cite des reportages locaux, les provinces d’Atyrau et d’Aktobe, ainsi que la ville de Skymkent, ont vu des pics de cas de maladie depuis la mi-juin, relate le Daily Mail.

Une information contestée

Les autorités kazakhs démentent l'information d'une "pneumonie inconnue" tandis que l'ambassade de Chine déclare 1.772 décès par pneumonie au cours du premier semestre, dont 628 en juin, dont certains de nationalité chinoise.

L’ambassade chinoise a décrit la maladie comme une "pneumonie inconnue", malgré des la réponse de responsables kazakhs qui affirment qu’il ne s’agit que d’une épidémie de pneumonie.

À lire aussi
Des clients dans un magasin de vêtements, le 28 juin 2017 à Paris (Illustration) Coronavirus France
Réouverture des petits commerces : quel est le protocole sanitaire ?

Des recherches sur ce virus ont déjà commencé. Le taux de mortalité de cette pneumonie serait trois fois plus élevée que pour le SARS-CoV-2. Il y a eu 53.021 décès par coronavirus au Kazakhstan et 264 décès, selon le tableau de bord COVID-19 de l’Université Johns Hopkins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Risque sanitaire Coronavirus Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants