2 min de lecture Médicaments

Levothyrox : l'ancienne formule sera disponible jusqu'à fin 2021

La commercialisation de l'ancienne formule du médicament devait s'arrêter en septembre, mais elle est prolongée, notamment à cause de la crise sanitaire.

Une boîte de Levothyrox (illustration).
Une boîte de Levothyrox (illustration). Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Coline Daclin et AFP

La distribution de l'ancienne formule du Levothyrox devait s'arrêter fin septembre. Elle sera finalement prolongée jusqu'à la fin de l'année 2021, a annoncé le ministère de la Santé dans un courrier diffusé par une association de patients. Plusieurs associations réclamaient cette prolongation : elles estimaient que ni la nouvelle formule du médicament contre l'hypothyroïdie, ni les autres médicaments comparables, ne convenaient à certains patients.

Le médicament est commercialisé sous le nom d'Euthyrox. Un médicament "initialement destiné au marché russe, correspondant strictement à l'ancienne formule de la spécialité Levothyrox, et faisant l'objet d'une importation à titre temporaire", explique le ministère. 

Pour l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT), c'est un "immense soulagement" pour les patients qui "étaient menacés d'être brutalement privés du médicament qui leur convient". Elle évoque un "changement radical de position" des autorités sanitaires, qui avaient qualifié en septembre l'arrêt de la commercialisation de l'ancien traitement d'"irrévocable".

Selon l'association, la Direction générale de la Santé (DGS) a évoqué "la situation sur le front du Covid" et le retard pris par le laboratoire Merck dans le basculement vers la nouvelle formule du Levothyrox, pour justifier ce changement. 

Plus de temps pour trouver une alternative

À lire aussi
Une poche de plasma en Chine, à Wuhan, le 18 février 2020 coronavirus
Coronavirus : le traitement par plasma de convalescents, pas si efficace ?

Au premier trimestre 2020, environ 95.000 patients étaient encore traités avec cette ancienne formule. Cela représente 3,1% de tous patients traités par la molécule active présente dans le médicament, selon le ministère. Un changement de traitement aussi massif en pleine crise sanitaire aurait en effet pu être compliqué. La DGS estime qu'en prolongeant la distribution de l'ancien Levothyrox, les patients auront plus de temps pour changer de traitement et trouver une "alternative thérapeutique pérenne".
 
Entre mars 2017 et avril 2018, la nouvelle formule du Levothyrox avait fait débat : 31.000 patients assuraient souffrir de maux de tête, d'insomnies ou de vertiges à cause des changements dans le médicaments. Le laboratoire Merck avaient modifié certains de ses excipients pour donner plus de stabilité au produit. 

En juin dernier, plus de 3.000 consommateurs ont obtenu devant la justice une indemnisation de 1.000 euros de la part du laboratoire. La cour d'appel de Lyon a reconnu un manque d'information de la part de Merck au sujet de sa nouvelle formule.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Santé Médecine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants