2 min de lecture Santé

Levothyrox : le point sur le scandale sanitaire

ÉCLAIRAGE - Trois millions de Français traitent leurs troubles de la thyroïde grâce au médicament controversé. Des centaines de plaintes de malades ont été déposées, notamment pour de nombreux effets secondaires depuis la nouvelle formule sortie en mars dernier.

Boîte de comprimés de Levothyrox
Boîte de comprimés de Levothyrox Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

365. C'est le nombre vertigineux de plaintes déposées au 17 octobre 2017 par des patients traités avec la nouvelle formule du Levothyrox. Au mois de septembre, les premiers échos mécontents de malades dénoncent des effets secondaires de cette version - mise en mars dernier sur le marché.

Ils évoquent des conséquences particulièrement désagréables telles que crampes, maux de tête, vertiges ou perte de cheveux. Une pétition qui réclamait le retour de l'ancienne formule a, depuis, recueilli plus de 170.000 signatures et marqué le début du scandale. 

Alors que le siège de l'Agence du médicament (ANSM) a été perquisitionné mardi 17 octobre, elle avait indiqué le 11 octobre, selon ses recherches, que les troubles secondaires étaient dus à "un déséquilibre thyroïdien" causé par le changement de traitement et non à la nouvelle formule. Mais l'agence est déjà visée par le parquet de Marseille dans le cadre de l'enquête préliminaire pour "tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d'autrui". 

À lire aussi
Les arrêts maladie sont en hausse continue depuis 2014. société
Les arrêts maladie toujours en hausse en 2017 dans les collectivités territoriales

Le ministère de la Santé pointé du doigt

Elle n'est pas la seule ciblée. Le siège de Merck à Lyon, laboratoire et fabriquant allemand, a aussi été perquisitionné le 3 octobre dernier. La ministre de la Santé elle-même a été pointée du doigt dans cette affaire. C'est l'actrice Anny Duperey, qui fait partie des malades signataires, a accusé Agnès Buzyn de "couvrir quelque chose" sur l'antenne de RTL en septembre dernier. 

Le lendemain la ministre - invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche 22 octobre - a balayé les accusation de déni, assurant qu'il fallait "écouter" les "personnes qui déclarent des effets secondaires". "J'ai donc reçu les associations de malades, je leur ai dit que je cherchais très rapidement à leur offrir d'autres produits". Quelques jours plus tard, Agnès Buzyn reconnaît tout de même qu'on "a nié le ressenti des malades". "Il y a vraiment eu un défaut d’information pour les malades, et je comprends leur désarroi", a-t-elle expliqué.

3 millions de Français concernés

Le 15 septembre, la justice se saisit du dossier une enquête préliminaire est confiée au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille, dont la compétence s'étend jusqu'à Lyon. 

L'ancienne formule a ensuite été remise sur le marché le 2 octobre, le stock écoulé en seulement deux jours. Trois millions de Français sont concernés par ce traitement pour leurs troubles de la thyroïde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Scandale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790585030
Levothyrox : le point sur le scandale sanitaire
Levothyrox : le point sur le scandale sanitaire
ÉCLAIRAGE - Trois millions de Français traitent leurs troubles de la thyroïde grâce au médicament controversé. Des centaines de plaintes de malades ont été déposées, notamment pour de nombreux effets secondaires depuis la nouvelle formule sortie en mars dernier.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/levothyrox-le-point-sur-le-scandale-sanitaire-7790585030
2017-10-19 12:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XQsETBByFYNlbtEU2lO0RQ/330v220-2/online/image/2017/0915/7790099867_boite-de-comprimes-de-levothyrox.jpg