2 min de lecture Médicaments

Les infos de 6h - Pénurie de médicaments : atteint d'un cancer, on le prive de soins

Jean-Marie Semet habite Coquelle, près de Calais (Nord), et il a été récemment opéré pour une ablation de sa tumeur. Atteint d'un cancer de la vessie, la chimiothérapie ne suite pas, faute de médicaments.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Pénurie de médicaments : atteint d'un cancer, on le prive de soins Crédit Image : ROMAIN LAFABREGUE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Antoine Decarne édité par Paul Turban

Même deux mois après, Jean-Marie Semet n'a pas digéré : "en 2019 en France, on devrait pouvoir être soigné normalement". On l'empêche de suivre son traitement. Depuis une opération, l'homme de 68 ans, originaire de Coquelle (Nord) suivait chaque semaine sa séance de chimiothérapie mais après la cinquième de ses huit instillations d'Améticyne prévues, tout s'est arrêté

"Les infirmières m'ont dit : 'On n'a plus le produit. Pour la semaine prochaine, quand vous allez appeler, on vous dira si ça vaut le peine de vous déplacer ou pas', explique le nordiste à RTL. Et depuis, pas de nouvelles.

Ce médicament ne peut pas être remplacé par un autre. On lui explique alors que sa chimiothérapie est faite à titre préventif. Le problème, c'est que l'urologue de Jean-Marie n'a pas le même avis. "Il m'a dit que c'était une catastrophe, se rappelle Jean-Marie Semet. Le risque de récidive de la tumeur de la vessie est de 20 %. Donc je ne comprends pas qu'on ait arrêté à 5 instillations." 

Surtout que la clinique lui a annoncé que les 3 dernières séances n'auront jamais lieu. Il est donc forcément inquiet : "On ne sait pas comment ça va se terminer. Quand on parle de récidive, derrière on parle de métastase, on parle de généralisation du cancer aux autres organes, donc tout ça, c'est dans la tête." Depuis début juillet, le laboratoire indique que le médicament est de nouveau disponible. Pourtant Jean-Marie n'a pas pu en bénéficier. Il attend désormais sa visite de contrôle prévue pour la fin de l'année. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Des médicaments dans une pharmacie (illustration) pharmacie
Les infos de 6h30 - Manche : une pharmacie cherche un repreneur pour un euro

Deliveroo - Les livreurs appellent au boycott de la plateforme de livraison des plats à domicile. Une action nationale est prévue le week-end prochain. Des dizaines de livreurs se sont rassemblés dans la capitale pour dénoncer la nouvelle grille tarifaire qui leur est imposée par le géant de la livraison, ils protestent contre la suppression du tarif minimal des courses.

Faits divers - 5 jeunes Français ont été interpellés en Espagne, soupçonnés de viol en groupe. Ça s'est passé dans la station balnéaire de Benidom, dans le sud-est du pays. La victime, une Norvégienne de 20 ans, dit avoir rencontré ces hommes de 18 à 19 ans par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

Ocean Viking - Déjà ostracisé par l'Italie, c'est maintenant Malte qui a refusé hier le plein de carburant au navire humanitaire de SOS Méditerranée et de Médecins sans frontières. Le successeur de l'Aquarius a quitté Marseille dimanche dernier pour aller récupérer des migrants au large de la Libye. Mais sans son fioul, il devra rester en mer moins longtemps que prévu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Santé Cancer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants