1 min de lecture Société

Deliveroo : les livreurs demandent aux consommateurs de boycotter la plateforme

En désaccord avec la nouvelle grille tarifaire de la plateforme de livraison à domicile, plusieurs livreurs se mobilisent pour faire valoir leurs droits.

>
Deliveroo : les livreurs demandent aux consommateurs de boycotter la plateforme Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Noé Blouin et AFP

Depuis l'annonce du changement de sa grille de rémunération Deliveroo fait face à la grogne de certains ses collaborateurs. Jean-Daniel Zamor, le président du Collectif des livreurs autonomes parisiens (CLAP 75), appelle les clients de la plateforme à boycotter cette dernière. "Aujourd'hui, on essaie de sensibiliser les consommateurs. On leur demande, juste aujourd'hui, de ne pas commander à Deliveroo et de ne pas se connecter, par soutien au mouvement", a-t-il déclaré à l'AFP.

"On demande aussi aux livreurs de se réunir pour faire entendre nos droits et montrer qu'on peut frapper", a-t-il ajouté, précisant qu'un rassemblement était prévu, ce mercredi 7 août, à partir de 19 heures place de la République à Paris et qu'il serait suivi par le blocage de plusieurs restaurants.

Les livreurs parisiens s'étaient déjà réunis samedi 3 août, pour protester contre la décision de la plateforme britannique de baisser les tarifs des courses les plus courtes et d'augmenter celui des courses longues, délaissées par les livreurs car peu rentables. Deliveroo a notamment supprimé le tarif minimal de 4,70 euros pour une course, qui s'appliquait à Paris (il varie selon les villes).

Une action nationale le week-end prochain ?

Les livreurs ont aussi l'intention de mener une action nationale le week-end prochain. Dans certaines villes, comme dans la capitale, ils seront en grève samedi tandis que dans d'autres, à Grenoble par exemple, ce sera dimanche, a annoncé M. Zamor.

De son côté, la firme anglaise a réagi en condamnant les grévistes. "Ceux qui appellent au boycott ne sont pas des livreurs Deliveroo et ne les représentent pas", a déclaré l'entreprise dans un communiqué les accusant d'essayer "d'empêcher les livreurs de gagner leur vie. La plateforme estime qu'elle "consacre encore plus d'argent aux frais des livreurs, les payant davantage pour des livraisons plus longues en réponse à la demande des livreurs". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Grève Livraisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants