3 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : quelles différences entre les types de tests ?

Tests virologiques, sérologiques, PCR, nasaux, TROD... Pas facile de s'y retrouver. On vous explique les différences entre les types de tests pour la Covid-19.

Coronavirus : deux Chinois positifs après avoir guéri une première fois (illustration)
Coronavirus : deux Chinois positifs après avoir guéri une première fois (illustration) Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Coline Daclin Journaliste

En France, les autorités sanitaires et le gouvernement se préparent à une éventuelle deuxième vague de contamination du coronavirus. Pour y faire face, ils incitent toujours à respecter les gestes barrières et le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux clos accueillant du public. 

Une autre mesure permet de limiter les contaminations : la généralisation des tests pour la Covid-19. Selon le dernier bilan épidémiologiste de Santé publique France, pas moins de 340.000 personnes se sont ainsi fait dépister sur la semaine du 6 au 12 juillet. C'est 13% de plus que la semaine précédente. Au total, au 16 juillet, plus de 2,7 millions de tests avaient déjà été réalisés. Et les chiffres devraient encore augmenter, puisque Emmanuel Macron a annoncé le 14 juillet dernier la mise en place de tests diagnostics sans ordonnance. 

Mais entre les différentes types de tests, ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver. PCR, TROD, sérologiques, virologiques, salivaires... Autant d'appellations complexes à comprendre quand on n'est pas spécialiste du sujet. 

1. Le test sérologique : le test du sang

Les tests sérologiques reposent sur un prélèvement sanguin. Ils permettent de voir si la personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Concrètement, on ne sait pas forcément si la personne est porteuse du virus, mais si elle a déjà été porteuse. On recherche les anticorps développés par cette personne. Il existe plusieurs types de tests sérologiques : par prise de sang ou par prélèvement d'une goutte de sang. Pour les premiers, les tests ELISA, il faut attendre quelques heures avant d'obtenir les résultats. Les seconds sont plus rapides. 

À lire aussi
Olivier Véran et Jean Castex à l'hôpital nord de Marseille, le 24 octobre 2020. Coronavirus France
Les infos de 18h - Marseille : "La progression de l'épidémie n'est pas terminée", prévient Castex

Les tests ELISA peuvent être réalisés en laboratoire avec ou sans ordonnance, mais ils ne seront pas remboursés sans la prescription. Ils viennent plutôten complément d'un test virologique. Les tests rapides sont réalisables sans ordonnance en pharmacie : il s'agit de tests qu'on appelle TROD, pour "test rapide d'orientation diagnostique". Ils coûtent alors entre 10 et 15€ et ne sont pas remboursés. 

Les tests TROD sont moins précis que les autres tests. "Si vous avez un test sérologique négatif, vous n'avez donc pas d'anticorps, ça ne veut pas forcément dire que vous n'avez pas contracté le virus", a alerté le 13 mai dernier le président du Syndicat des biologistes François Blanchecotte sur RTL. Si votre test revient positif, il reste nécessaire d'effectuer un test virologique en laboratoire.

2. Le test virologique nasal, ou RT-PCR

Les tests virologiques RT-PCR sont réalisables en centre de dépistage ou directement en laboratoire. Ce sont des tests réalisés en insérant un écouvillon (une sorte de long coton-tige) dans le nez, pour prélever des cellules nasales. Ces tests permettent de déterminer si la personne est porteuse du virus au moment du test.

La liste des lieux de dépistage est disponible sur le site du ministère de la Santé. Les tests sont accessibles sur ordonnance pour les personnes qui présentent des symptômes de la Covid-19, et sans ordonnance pour ceux qui ont été en contact avec des personnes contaminées, ou pour les personnes les plus fragiles. Des campagnes de dépistage sont aussi organisées dans certains départements à risque : dans ce cas, il suffit d'un bon de la Caisse primaire d'assurance maladie pour se faire dépister. Là, le test est remboursé par l'Assurance maladie à 100%. Les résultats tombent en un à deux jours. 

Si vous souhaitez voyager, notamment au Maroc ou dans les départements d'Outre-mer, un test PCR négatif est obligatoire 48 à 72 heures avant le départ. 

3. Les tests salivaires, les prochains sur le marché ?

Eux sont plus simples qu'une prise de sang, et moins invasifs que les tests nasaux. Les tests salivaires sont des tests virologiques qui reposent sur le prélèvement avec une pipette de quelques gouttes de salive, ensuite analysées grâce à un réactif. L'avantage de ces tests, c'est aussi qu'ils sont rapides : résultats en une heure environ. 

Le problème, c'est que ces tests ne sont pas encore disponibles. Un projet, intitulé Easycov, est notamment développé par le CNRS, mais il n'est pas encore validé par les autorités sanitaires. Mardi matin sur BFMTV, le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy a déclaré que ces tests n'étaient "pas fiables", malgré les "effets d'annonce". En effet, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué vendredi 10 juillet travailler à la mise en place dans les aéroports "où ce sera possible" de tests salivaires pour les voyageurs arrivant de pays à risque. 

Pour s'y retrouver entre les différents tests disponibles sur le marché, le ministère de la Santé propose aussi une liste des tests, avec leurs caractéristiques et leur niveau de validation par les autorités de santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants