1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : le président du Syndicat des biologistes alerte sur les tests sérologiques
1 min de lecture

Coronavirus : le président du Syndicat des biologistes alerte sur les tests sérologiques

INVITÉ RTL - Pour François Blanchecotte, président national du Syndicat des biologistes, "les tests sérologiques ne sont pas forcément des tests qui doivent être réalisés à grande échelle".

Un test sérologique pour détecter la présence d'anticorps
Un test sérologique pour détecter la présence d'anticorps
Crédit : Cris BOURONCLE / AFP
Coronavirus : l'alerte du président du Syndicat des biologistes sur les tests sérologiques
03:30
Christelle Rebière - édité par Youen Tanguy

Les tests sérologiques, qui permettent de détecter la présence d'anticorps, sont-ils vraiment utiles dans la lutte contre le Coronavirus ? Pour François Blanchecotte, président national du Syndicat des biologistes, "l'intérêt du tes sérologique est peut-être, et je dis bien peut-être de voir si vous avez rencontré le virus, dans le cas où vous avez eu un test virologique négatif. 

Mais il met en garde sur leur fiabilité : "Si vous avez un test sérologique négatif, vous n'avez donc pas d'anticorps, ça ne veut pas forcément dire que vous n'avez pas contracté le virus. On a des gens qui ne répondent pas,qu'on ne détectent pas."

Autre point. Certaines personnes vont se faire tester afin de savoir si elles sont "immunisées" contre le Covid-19. Problème, souligne François Blanchecotte, "plusieurs publications chinoises ont montré que des gens pouvaient se réinfecter". Avoir des anticorps ne veut pas donc forcément dire que l'on est immunisé.

Selon lui, "les tests sérologique ne sont pas forcément des tests qui doivent être réalisés à grande échelle" pour le moment. Il dit s'en remettre à l'avis des autorités sanitaires. "On attend très rapidement la proposition de la liste de tests qui auraient les qualités définies de la HAS, à savoir une spécificité extrêmement forte de 90, 95 à 98%", dit-il.

À écouter aussi

Et d'ajouter : "Pour l'instant, il faudrait de la prudence. Certaines personnes font ces tests (...) et il faudrait avoir une réponse d'une autorité sanitaire très rapidement".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/