1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : tests sérologiques, virologiques... quelles différences ?
2 min de lecture

Coronavirus : tests sérologiques, virologiques... quelles différences ?

Selon la Haute Autorité de la Santé, les tests sérologiques viennent en complément des tests virologiques, qui permettent de poser un diagnostic et de dire si un malade est infecté au moment où on les réalise.

Ilustration d'un test de dépistage du Covid-19
Ilustration d'un test de dépistage du Covid-19
Crédit : LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP
Venantia Petillault

À quelques jours du déconfinement, un rapport de la Haute Autorité de Santé, publié le 2 mai, a douché les espoirs d'un test sérologique massif de la population. Deux méthodes de tests sont alors possibles : les tests sérologiques et virologiques. 

Selon le rapport de la HAS, les tests sérologiques permettent de déterminer si une personne a produit des anticorps en réponse à une infection par un virus, en l’occurrence le virus SARS-CoV-2. La HAS préconise de rester très prudent dans l'utilisation de ces tests sérologiques, et de les réserver à certain type de diagnostics dit "de rattrapage" - c'est-à-dire quand les tests virologiques sont négatifs malgré la présence de symptômes - ou à des fins d'enquête épidémiologique par exemple, mais pas pour le grand public. 

Le test de dépistage PCR ou virologique repose sur le principe "d’amplification en chaîne par polymérase", comme le rappelle un article d'Europe 1, c'est-à-dire qu'il repère le génome du virus. Ainsi, il prend la forme d'un écouvillon, une sorte de long coton-tige, que l'on doit enfoncer dans le nez du patient pour récolter son ADN. Le prélèvement est ensuite plongé dans un réactif qui indique une éventuelle présence du virus. Ce test a été pratiqué dans les "drives" montés proches des laboratoires d'analyses ces dernières semaines en France. 

"Pas de passeport immunitaire"

Les tests virologiques peuvent être pratiqués dès les premiers jours de l'infection puisque le virus est présent et se réplique dans l'organisme. Les tests sérologiques, eux ne peuvent être pratiqués qu'au bout d'un certain temps, comme le souligne à nouveau le rapport de l'HAS. Dominique Le Guludec, présidente de la HAS a également précisé dans un communiqué qu'"Aujourd'hui aucun test sérologique n’est capable de vous délivrer le passeport immunitaire dont tout le monde rêve pour le déconfinement" et que "des utilisations à des fins collectives, telles que l’organisation du travail au sein d’une entreprise ou l’aide au déconfinement, ne sont pas envisageables", a précisé l'HAS.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/