2 min de lecture Hôpitaux

Coronavirus : "On est au bord de la rupture", pour le président de la région Grand Est sur RTL

INVITE RTL - Alors que le nombre de cas de coronavirus augmente fortement en France, le président du conseil régional du Grand Est et médecin urgentiste Jean Rottner déplore la situation dans les hôpitaux français et appelle au confinement total.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
RTL Midi du 16 mars 2020 Crédit Image : Anne CHAON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

La France semble loin de voir la fin de l'épidémie de coronavirus. Dans la journée du dimanche 15 mars, le bilan est monté à 5324 cas détectés depuis l'arrivée de la maladie dans le pays et 127 morts. Entre manque de lits, de matériel et pénurie de masques, les hôpitaux ont de plus en plue de mal à gérer l'épidémie.


Jean Rottner le président du conseil régional du Grand Est et médecin urgentiste, déplore la situation à Mulhouse, un des foyers de contamination les plus importants. "On parle de grande vague qui va déferler sur la France mais excusez moi, elle est déjà-là," s'exclame-t-il. À Mulhouse, le président du Grand Est affirme que la région connaît cette vague "depuis 15 jours, 3 semaines déjà".


Sur la pénurie de masque dans les hôpitaux, le médecin a affirmé avoir contacté le ministre de la Santé Olivier Véran, "qui m'a assuré de faire son possible pour qu'ils puissent arriver. Alors c'est à la fois un sujet pour le monde hospitalier mais aussi pour le monde libéral," déclare Jean Rottner. "Il faut absolument assurer tous les gestes de précaution : lavage des mains, les distances, les restrictions sociales, sinon à un moment donné, c'est l'hôpital qui trinque," met en garde le médecin urgentiste.

"Il faut que les Français prennent conscience"

À la suite des images de Paris, où des centaines de personnes se prélassaient au soleil en bord de Seine, Jean Rottner a tenu à s'adresser aux plus jeunes. "Vous savez, ne pas respecter les règles aujourd'hui ce n'est pas faire le malin, c'est faire le con. C'est-à-dire mettre sa vie et celle des autres en danger," s'alarme le président du Grand Est.

À lire aussi
Un camion de pompiers (Illustration). santé
Urgences : bientôt un numéro unique ?

"Pour nous, ce sont 20 morts ces 3 dernières 24 heures dans le Haut-Rhin et plus de 200 personnes admises à l'hôpital" ayant le coronavirus a déclaré Jean Rottner. "On a franchi un palier supplémentaire," mais le médecin tient à insister sur le travail "formidable" des médecins "épuisés" libéraux et hospitaliers et qui ne cessent de travailler pour sauver le plus grand nombre de personnes, malgré les difficultés.

Sur la situation actuelle, "les services de réanimation sont au bord de la saturation. Les transferts se multiplient car ils ne peuvent plus accepter de nouveaux patients, on commence à manquer de respirateurs," liste Jean Rottner. Pour conclure que "ce n'est pas encore un cri d'alarme, mais attention, on est au bord de la rupture," prévient-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Maladie Médecins
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants