2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Doctolib enregistre une "augmentation de 40% des téléconsultations"

INVITÉ RTL - Stanislas Niox-Château, co-fondateur de Doctolib, plateforme qui met en relation médecins et patients, raconte le décollage des téléconsultations depuis le coronavirus.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : "La téléconsultation apparaît comme une solution assez évidente" pour Doctolib Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Chloé Richard-Le Bris

Doctolib est un site internet et une application mobile qui met en relation les médecins et leurs patients. Depuis quelques jours, les demandes de téléconsultations décollent. Jusqu'ici les Français n'utilisaient pas forcément ce mode de prise de contact proposé depuis à peu près un an.

Pour Stanislas Niox-Château, co-fondateur de Doctolib, la peur de contracter le coronavirus, ne pousse pas les patients à faire usage des nouvelles technologies. "En fait la téléconsultation apparaît comme une solution assez évidente pour soigner les patients à distance, les orienter tout en limitant la propagation du coronavirus. On a eu des centaines de demandes des professionnels de santé ces derniers jours, on a eu une augmentation de 40% des téléconsultations depuis lundi. C'est déjà une solution qui a été très utilisée en Chine depuis le mois de janvier avec entre 400.000 et 800.000 téléconsultations par jour suivant les services."

Il rajoute : "Nous, on s'est dit qu'il fallait généraliser la téléconsultation pour répondre à la demande des Français, et surtout, être aux côtés des professionnels de santé. On n'a pas les motifs de consultation des clients. La réalité, c'est que nos professionnels de santé, on a 50% de médecins spécialistes et 25% de médecins généralistes qui travaillent avec nous, nous ont tous remonté que oui, il y avait la peur des salles d'attente et la volonté d'être soigné, d'être orienté au plus vite, liés à cette épidémie."

La téléconsultation gratuite pour les professionnels de santé

Pour le co-fondateur : "Encore une fois, il faut vraiment beaucoup de calme, et je pense que la communication du gouvernement très proactive sur le sujet est plutôt bonne. Pour moi, la téléconsultation, c'est un moyen pour les praticiens pour suivre les patients à domicile et mieux les orienter. Ça ne remplacera jamais la consultation présentielle, ça ne remplacera jamais les hôpitaux qui doivent gérer cette crise sanitaire."

À lire aussi
Le directeur de cet Ehpad a également été testé positif au Covid-19. vieillesse
Coronavirus en France : 10 morts dans un Ehpad du Loir-et-Cher

À partir d'aujourd'hui, Doctolib propose donc la gratuité des téléconsultations. "Ceux qui ne payent pas, ce sont les professionnels de santé. Donc on a mis en place une équipe dédiée pour répondre à la demande de nos médecins. On va financer intégralement l'installation, l'équipement et la gestion du service. Durant la période de la crise, zéro euro ne sera facturé au médecin."

Habituellement, les médecins payent 79 euros par mois pour l'ensemble du service, "et donc on prend en charge ça. Ce qui a un coût pour nous entre 500.000 et 1 million d'euros suivant l'ampleur de la crise et qu'on financera intégralement pendant cette période-là. Je suis médecin, j'ai mon agenda, je contacte Doctolib, je mets en place la téléconsultation. En une heure, je peux utiliser la téléconsultation pour mes patients."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Médecins Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants