1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : faut-il rendre le vaccin obligatoire pour les soignants ?
3 min de lecture

Coronavirus : faut-il rendre le vaccin obligatoire pour les soignants ?

ÉCLAIRAGE - Certaines voix s'élèvent pour demander une vaccination obligatoire, mais pour d'autres, une telle mesure ne ferait que braquer les opposants à la vaccination.

Une employée d'un hôpital néerlandais se fait vacciner (illustration)
Une employée d'un hôpital néerlandais se fait vacciner (illustration)
Crédit : BART MAAT / ANP / AFP
Coline Daclin

La vaccination des soignants contre la Covid-19 a commencé. Tous ceux de plus de 50 ans, ou qui présentent des pathologies les rendant vulnérables face au virus, vont pouvoir se faire vacciner. Et la campagne s'ouvrira aussi aux pompiers et aides à domicile, a annoncé Olivier Véran mardi 5 janvier sur RTL. 

Parce qu'ils sont au quotidien auprès de personnes fragiles, et qu'ils peuvent attraper mais aussi transmettre le virus, la vaccination des soignants paraît particulièrement importante. Pourtant, tous ne souhaitent pas le faire. Une enquête de Santé Publique France menée en octobre et novembre montrait que seuls 68% des professionnels de santé libéraux comptaient se faire vacciner

Certaines voix s'élèvent donc pour rendre obligatoire la vaccination des soignants contre la Covid-19. Le Pr Éric Caumes, infectiologue à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris, a notamment affirmé sur RMC/BFMTV ce mercredi 6 janvier au matin qu'il pensait que la vaccination contre la grippe ou le Covid-19 "doit être obligatoire chez les soignants".

"Ne pas se faire vacciner, c'est irresponsable"

Même position pour Daniel Guillerm, président de la Fédération nationale des infirmiers. Il a publié le 26 décembre une tribune dans le JDD, intitulée "Pourquoi les soignants devraient obligatoirement se vacciner". "Ne pas demander la vaccination obligatoire me paraît un peu décalé par rapport à la situation. Ne pas se faire vacciner, c'est irresponsable quand on a plus de 300 morts par jour", soutient-il auprès de RTL.fr. "On demande aux soignants d'avoir un carnet de vaccination à jour, pourquoi pas aussi pour la Covid ?", relève-t-il.

À lire aussi

En effet, les soignants doivent respecter les vaccinations obligatoires classiques (diphtérie, tétanos, poliomyélite), plus celle contre l'hépatite B. Mais pour Céline Laville, présidente du syndicat Coordination Nationale Infirmière (CNI), faire de même pour le vaccin anti-Covid n'est pas une bonne idée. 

"Il faut prendre en compte les éventuelles contre-indications des soignants", alerte-t-elle. "On sait que le vaccin n'a pas d'effets secondaires graves à court-terme, mais on ne connaît pas encore ses possibles conséquences à moyen terme", précise-t-elle à RTL.fr. 

Des soignants "responsables"

Même position à la Fédération des Médecins de France, qui représente les médecins libéraux. "Notre position est très claire : la vaccination doit être basée sur le volontariat", assure à RTL.fr sa présidente, le Dr Corinne Le Sauder. "Pour le vaccin contre l'hépatite B, on a 30 ans de recul, et puis il y a un vrai risque de contamination pour les soignants", explique-t-elle. "Là, il s'agit surtout (sauf pour les soignants les plus vulnérables) de protéger les patients. Or, on n'a pas de recul, on ne sait même pas si le vaccin empêche vraiment d'être contagieux."

Pour autant, toutes les deux estiment que les soignants volontaires seront nombreux. "Les infirmiers sont responsables : ils se feront vacciner", soutient Céline Laville, qui assure qu'elle aussi se fera vacciner. "Les y obliger n'est pas la solution. Comme tout le monde, ils ont simplement besoin d'être rassurés." 

Du côté de l'Académie de médecine, la question n'a pas encore été tranchée collégialement, indique à RTL.fr le Pr Yves Buisson, épidémiologiste et président du groupe Covid-19 à l'Académie. Personnellement, il pense qu'il est "trop tôt" pour rendre la vaccination obligatoire. "On pourra peut-être l'envisager, notamment pour les soignants en Ehpad, mais plus tard, quand l'épidémie sera stabilisée", estime-t-il. 

Une position qui braque les anti-vaccins ?

"Nous avons pris position pour rendre le vaccin antigrippal obligatoire, mais on peut se baser sur des travaux scientifiques qui ont démontré qu'en vaccinant les soignants, on réduisait vraiment les contaminations", poursuit l'épidémiologiste. "Pour l'instant, dire qu'il faudrait rendre la vaccination Covid obligatoire ne relève que d'un avis, d'une humeur", insiste-t-il. 

Corinne Le Sauder, Céline Laville et Yves Buisson s'accordent sur une chose : selon eux, rendre le vaccin obligatoire, même simplement pour les soignants, ne ferait que braquer les personnes opposées au vaccin ou hésitantes. "On a parlé de ce sujet beaucoup trop tôt, avant même d'avoir les vaccins. Je pense que ça a été un facteur de levée de bouclier des anti-vaccins", ajoute Yves Buisson. 

"Avant de parler de vaccination obligatoire, il faudrait déjà qu'on ait les doses pour vacciner les soignants", relève également Corinne Le Sauder. En effet, la vaccination commence à peine à s'organiser pour les soignants et seuls quelques personnels de santé ont déjà pu bénéficier de leur première dose.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/