2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : non, le vaccin ne sera pas obligatoire dans les entreprises

FACT CHECKING - La prochaine arrivée des vaccins anti-Covid en France interroge et nombreux sont ceux à prétendre qu’il sera obligatoire pour travailler en entreprise.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le vaccin ne sera pas obligatoire dans les entreprises Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Belien

"Je boycotte le vaccin obligatoire en entreprise", "si c’est pour me faire vacciner, je reste en télétravail". Voilà le genre de réactions que l’on trouve sur les réseaux sociaux quand vous mettez côte à côte dans un moteur de recherche vaccination et entreprise.

Autant clore le suspens tout de suite, non il n’y aura pas d’obligation à se faire vacciner pour travailler dans son entreprise en France. Le 24 novembre dernier, Emmanuel Macron a expliqué que la vaccination ne serait pas obligatoire, et Elisabeth Borne à précisé début décembre : "une entreprise ne pourra pas imposer un vaccin".

Tant que la vaccination obligatoire généralisée n’est pas écrite dans le code de la santé publique, gérant les droits et devoir en matière de santé, cela n’existe pas. Ainsi pour le Réveillon, si vous êtes fatigué de votre cousin anti vaccin, sortez-lui le coup du code de santé publique.

Un patron ne peut obliger ses employés à se faire vacciner. Il peut en revanche faire de la publicité pour la vaccination, s'il ne demande pas une preuve de votre piqure. C’est autorisé par le code du travail article R4426-6. Retenez le bien, on va en entendre parler.

Certaines professions exigent le vaccin

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : "On vaccine à flux tendu", assure le patron de Doctolib

Certaines professions exigent d'être vacciné, oui, mais c’est encadré. Ouvrons le code de santé publique et allons jusqu’aux articles L.3111-4 et 3112-1. On trouve les professions de santé mais également les services funéraires, les policiers, personnels d’administration pénitentiaires, éboueurs, vétérinaires, blanchisseurs ou encore vétérinaires.

Pas tous avec le même vaccin, mais ils font exception dans une France où l’on est toujours prudent quand on parle de piqure avec produit. Ces vaccins sont obligatoires au même titre que 11 vaccins obligatoire pour les jeunes enfants depuis 2018.

Pour rappel, un infirmier scolaire ne réalise pas de vaccin au sein de son établissement comme le prétend un message viral sur les réseaux sociaux, lié à la Covid ou non. Il peut prodiguer une “médecine de soulagement” : aspirine et mercurochrome, comme l’explique à l’AFP la secrétaire générale SNICS-FSU, syndicat national des infirmières et infirmiers de l’Éducation nationale.

Vacciné ou pas, aucune différence au travail

Personne ne se pose la question de savoir qui est vacciné contre la grippe. Dans quelques mois à la machine à café, quand un directeur arrivera près d’un employé et lui dira : "Berthier, vous êtes vacciné ?", "euh non ?", "Ah je vois. Berthier plus de chèque cadeau". Ce genre de scène est impossible, comme se faire renvoyer parce qu’on ne s'est pas fait vacciner. Devant les prud’Hommes ça ne tient pas.

D’ailleurs, certaines entreprises comme Renault et EDF travaillent déjà sur la manière de proposer la vaccination à leurs employés. Les vaccinés auront-ils droit à un supplément frites à la cantine de l’entreprise ? 2021 nous réserve des surprises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Entreprises Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants