1 min de lecture Santé

Coronavirus : un premier Français décédé, deux autres cas confirmés sur le territoire

Un homme et deux nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés en France, mercredi 26 février, a annoncé le ministère de la Santé.

Le ministère de la Santé, à Paris (Illustration).
Le ministère de la Santé, à Paris (Illustration). Crédit : JOEL SAGET / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Un premier décès d'un patient français, infecté par le coronavirus, a été confirmé par le ministère de la Santé, ce mercredi 26 février.

Il s'agit d'un homme de 60 ans qui avait été "testé en urgence hier à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris dans un état gravissime". Il est décédé dans la nuit de mardi 25 à mercredi 26 février, a annoncé Jérôme Salomon, le numéro 2 du ministère. Une conférence de presse sera tenue dans la soirée pour présenter "tous les détails de l'investigation en cours", afin de comprendre l'origine de l'infection.

En France, un homme est déjà mort, le 14 février. Il s'agissait d'un touriste de nationalité chinoise qui séjournait en France. Deux autres cas de maladie ont été annoncés, portant à cinq le nombre de personnes testées positives depuis mardi 25 février. 

L'un d'eux est un homme de 55 ans, hospitalisé en réanimation à Amiens (Somme). Son cas est jugé "grave". L'autre nouveau cas est un "homme français de 36 ans hospitalisé à Strasbourg (Bas-Rhin). Lui "ne présente pas de signe de gravité", a poursuivi le ministère.

À lire aussi
Le ministre de la Santé Olivier Véran santé
Coronavirus : la France a commandé près de deux milliards de masques en Chine

Au total, 17 personnes ont été contaminées en France, parmi lesquelles 11 patients ont été guéris et ne sont plus hospitalisés. Quatre malades sont toujours à l'hôpital. 

"L'épidémie est à nos portes", déclarait le ministre de la Santé

Sur RTL, le ministre de la Santé, Olivier Véran, déclarait mardi 25 février que "l'épidémie est à nos portes". Alors que l'opposition demande au gouvernement de fermer les frontières avec l'Italie, du moins de limiter l'accès au pays, le ministre déclarait que cette mesure "n'aurait pas de sens".

Le ministre de la Santé et Gérard Collomb ont affirmé qu'il n'est pas question d'annuler le match OL/Juventus prévu ce mercredi en présence de 3.000 supporter de la Juventus Turin. Une décision "incompréhensible" pour le maire (LR) de Meyzieu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants